Bénin – Disparition de deux touristes français





Les deux touristes français qui ont disparu dans le parc national de la Pendjari au nord du Bénin le 1er mai et la thèse de l’enlèvement se précise. Apparemment le véhicule a été retrouvé à l’est du Burkina Faso et le corps de leur guide a été retrouvé criblé de balles et reconnu par les parents.
Un des deux touristes quadragénaire est originaire de Barenton dans la Manche. Le Maire de la commune Hubert Guesdon déclare, ” nous sommes désolés de cette affaire et nous soutenons la famille dans cette épreuve “.

Ce parc, sanctuaire de vie sauvage en Afrique de l’Ouest, La Pendjari, est l’un des trois parcs de l’ensemble WAP (W, Arly et Pendjari) qui s’étend sur le Bénin, le Burkina Faso et le Niger fait partie des grands projets de réhabilitation engagés par le Bénin pour son développement économique depuis l’arrivée au pouvoir du président Patrice Talon, en avril 2016.
Des investisseurs vont investir 26 millions de dollars (dont 6 millions par le gouvernement béninois) en dix ans pour faire revivre ce parc, abîmé par des décennies de négligence.

Mais sa situation géographique, limitrophe avec le Burkina Faso, était une menace constante, désormais réelle : le pays voisin est confronté à une dégradation de la situation sécuritaire sur son sol depuis trois ans, avec une accélération alarmante ces derniers mois. Le Bénin était considéré comme un îlot de stabilité en Afrique de l’Ouest, une région où opèrent de nombreux groupes djihadistes liés à Al-Qaïda et à État islamique. Malheureusement, les parcs sont des endroits difficiles à surveiller, malgré un renforcement des équipes de surveillance, entraînées militairement depuis que African Park a repris la gestion de la Pendjari. Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire