Excisions interdites au Nigéria

enfantsTandis que 25% de la population féminine du Nigéria auraient subi des mutilations génitales (MGF), le gouvernement vient de réaliser une avancée incroyable. Avant de céder sa place à son successeur Muhammadu Buhari élu en mars dernier, le président sortant Goodluck Jonathan en mettant en place une loi fédérale abolissant définitivement l’excision, l’ablation totale ou partielle des organes génitaux féminins externes, qui était jusqu’alors autorisée. Un geste fort qui pourrait ouvrir la voie à d’autres pays africains où cette pratique est massivement répandue et décriée par l’ONU ainsi que de nombreuses ONG qui la combattent depuis des décennies. C’est une petite victoire comparée à toutes les excisions encore pratiquées dans le monde.. Bravo au Dirigeants nigériens qui prennent enfin des mesures radicales. Béa

 
 

Laisser un commentaire