Kenya – Des inondations catastrophiques

Bonjour à toutes & tous, aujourd’hui nous allons au Kenya ou des inondations catastrophiques font encore des pertes et si à la fin de l’an dernier, c’est plus de 300 personnes ont péri à cause des pluies et des inondations au Kenya, en Somalie et en Éthiopie, alors que la région tentait de se remettre de sa pire sécheresse en 40 ans qui a laissé des millions de personnes avec la faim au ventre, lundi 29 avril c’est au moins 42 personnes qui sont mortes au Kenya après la rupture d’un barrage au nord-ouest de la capitale Nairobi,  tandis que le pays est balayé par des pluies diluviennes avec des conséquences  mortelles. Le pays garde donc toutes les écoles fermées.

Des habitants autour d’une route inondée, le 29 avril 2024, dans la ville de Mai Mahiu, dans le comté de Nakuru, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Nairobi au Kenya. © AP

Quand le barrage a craqué près de la ville de Mai Mahiu, dans le comté de Nakuru, dans la vallée du Rift, à une centaine de kilomètres au nord-ouest de Nairobi, cela a emporté des maisons et des êtres humains puisque la boue a submergé les axes routiers qui sont désormais coupés à la circulation et la gouverneure locale Sisan Kihika déclare que des équipes de sauvetage s’efforcent de retrouver les personnes prisonnières de la boue et le bilan de 42 morts est provisoire.
Cette catastrophe depuis le mois de mars fait passer le bilan total de la saison humide à 120 morts. La Croix-Rouge kényane a annoncé, lundi, avoir retrouvé deux corps après le chavirage d’un bateau transportant “un grand nombre de personnes” ce weekend sur la rivière Tana en crue dans l’est du pays.

Vingt-trois personnes ont été secourues, selon la même source. Des vidéos partagées sur Internet montrent le bateau bondé en train de couler avec des passagers hurlants. Vendredi, le gouvernement kényan avait appelé la population à se préparer à de nouvelles pluies encore plus fortes, et fait état d’un premier bilan de 76 victimes ayant perdu la vie dans les inondations depuis mars.
Le Kenya et une grande partie de l’Afrique de l’Est sont balayés depuis plusieurs semaines par des pluies saisonnières, plus fortes que d’habitude, en raison du phénomène climatique El Nino.

Des crues éclair ont submergé les routes et des quartiers entiers, provoquant au Kenya le déplacement de plus de 130 000 personnes, dont beaucoup dans la capitale Nairobi, selon des chiffres officiels diffusés samedi. Les écoles ont dû rester fermer après les dernières vacances, le ministère de l’Éducation ayant annoncé lundi que la rentrée était repoussée d’une semaine à cause des “fortes pluies en cours”. Le phénomène climatique El Nino, soupçonné de contribuer à la situation actuelle, est généralement associé à une température mondiale plus élevée, qui provoque des sécheresses dans certaines régions comme la Tanzanie, le Burundi, l’Ouganda et des inondations dans d’autres.

Voilà chers(es) lectrices & lecteurs la situation actuelle au Kenya et il faut penser que lorsque les grands de ce monde s’apercevront qu’il faut faire quelque chose pour notre planète, il sera bien trop tard. Quel monde allons nous laisser à notre descendance ?
Là est la question !!!! Sur ce je vous retrouve demain, en attendant je vous souhaite un agréable jeudi remplit de choses positives. Prenez soin de vous.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire