Les Restaveks

restavek-les-enfants-esclaves-en-haitiL’Île d’Haïti à été fière d’avoir été une des premières à ne plus subir l’esclavage, mais les habitants en ont gardés des séquelles puisqu’ils ont des esclaves nommés les « Restaveks »

Il faut savoir que les familles qui ont chez eux des « Restaveks » parce que ces personnes tombent sous le coup de la loi, parce que les « restaveks » ne sont que des enfants……

Des enfants trop souvent exploités pour des taches ménagères incessantes qui durent toute la journée de 5h du matin à 20 h le soir !!!

Ces enfants sont maltraités et leurs conditions de vie sont plus que déplorables, très peu de nourriture, pas de lit même et encore moins d’études…… Pratiquement aucuns d’eux ne connaissent les livres et pourtant beaucoup voudraient étudier, certains pensent à se suicider pour échapper aux sévices qu’ils soient physiques, morals ou sexuels, parce que même les petites filles sont violentées et les plus jeunes n’ont pas huit ans !!!!

Bob un ancien enfant esclave qui avait réussi à s’enfuir en Amérique paie même de son propre argent pour que les enfants soient mieux traités

Parfois Bob se met en colère parce que des propriétaires de « restaveks » mentent sur l’utilisation de l’argent qu’il leur procure environ 50 euros par mois

Bob a réussi à créer quelques classes de « restaveks » bien moins chères que les écoles privés mais les professeurs manquent terriblement.

Beaucoup de famille biologique ne savent même pas que leurs enfants sont exploités et traités comme des esclaves et une minorité arrivent à retrouver leurs familles ou se sauvent et deviennent des enfants des rues…

Certains sont récupérés par une association qui les scolarise les remet en confiance, physiquement et psychologiquement…..

Certains n’en sont pas encore sortis et tant que les mentalités esclavagistes d’un peuple qui soumet sa propre race est considéré comme un délit pour l’humanité et surtout pas digne d’être appelé HUMAIN…….. Béa

Ce contenu a été publié dans Chronique Bea, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire