Fête du Vodoun




Vaudou1Depuis 1992 sous l’avènement du président Nicéphore Soglo, le 10 janvier a été décrété journée nationale des religions endogènes. Une manière de réhabiliter le culte Vodoun et de valoriser la culture endogène. Une stratégie qui permet au Bénin d’avoir plus de visibilité hors du pays et du contient africain.

Aujourd’hui est donc la fête des religions traditionnelles. Le Bénin est le berceau du Vodoun  culte voué à un ensemble de divinités présentes partout et en tout. Il occupe une place très forte dans l’identité du pays. Cette fête regroupe plus de 200 dieux. La fête du Vodoun est célébrée le 10 janvier dans tout le pays et plus particulièrement à Ouidah. La journée nationale des cultes est fériée. Une grande messe est célébrée sur la plage, près de la « porte du non-retour », commémorant l’arrivée des missionnaires, suivie le lendemain d’une importante fête vaudou qui rassemble les différents couvents et confréries vaudou.4552518_6_3066_des-adeptes-du-vaudou-le-10-janvier-2007-a_14bbf98262712cc660b544d03fbe5101

Le Vodoun est une religion comme les autres, mais elle est souvent marginaliser et même diaboliser à cause de certaines pratiques qui s’y observent au sein de certaines confréries et pourtant c’est une religion comme une autre qui prône avant tout l’amour de son prochain.

Cette journée des religions endogènes a permis aux béninois de la diaspora de se rapprocher de leur pays et même aux jeunes béninois de connaitre la culture et les religions de chez eux. Quand on parle de « Vodoun cela renvoi à « l’esprit saint » ; Toutes les cérémonies, se font dans la langue fon, une langue parlée au sud Bénin.

Les Touristes sont bien acceptés au cours de ces fêtes et les photos autorisées. Les deux mois qui suivent voient se dérouler bon nombre de cérémonies. Pour certaines seuls les initiés sont autorisés, pour d’autres tout le monde peut participer..

0,,16510644_303,00Le Bénin est un pays surprenant où les traditions reviennent au goût du jour, afin que la jeunesse ne perd pas de vue la culture et son identité. K.S.A.

A propos Kaki

L'écriture m'a été d'une aide précieuse et mes écrits reflètent mon caractère. Que ce soit dans mes poésies, ou mes articles, tous sont matière à réflexion puisque très souvent je dénonce les exactions et la corruption présente partout dans le monde. Je me bats aussi pour la condition des femmes en Afrique et ailleurs ainsi que la protection des enfants ! Dans mon combat, notre auteur et ami "Kap" m'a rejoint pour nos convictions. Déjà neuf recueils de poésies à mon palmarès, tous répertoriés à la Bibliothèque Nationale de France. (BNF) " COULEUR D'AFRIK " au nombre de six recueils ont vu le jour, ils parlent de l'Afrique et des conditions de vie. " VOUS AVEZ DIT NORMAL " raconte des histoires extraordinaires vécues par moi " LES MOTS DES MAUX " sont les histoires de la vie de tous les jours. " LE CŒUR EN VRILLE " est tout en douceur et romantique à souhait ! Je n'ai pas oublié les enfants avec mon recueil "LÉGENDES D'ICI & DE LA-BAS" qui paraîtra pour les fêtes de Noël. Actuellement je travaille sur ma bio qui devrait paraître en cette fin d'année, elle s'appelle "JE TE RACONTE" Je suis tendre, amusante et parfois mordante, mes écrits ont un style qui font de moi un auteur confirmé qui mérite que vous me suiviez, si vous aimez la poésie ! A très bientôt de vous voir sur mes écrits. Je vous love ! Kaki
Ce contenu a été publié dans K.S.A, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire