Voici le deuxième nom !




richard-band-de-zoeteleIl est né le 17 septembre 1954 à Zoétélé dans la région du sud du Cameroun. Enfant tranquille qui n’a manqué pratiquement de rien, il était un élève assidu, il obtient son baccalauréat en 1974 avec la mention bien !

Il étudie également aux Etats Unis à l’université de Californie ou il obtiendra un Master en administration, puis un diplôme de gestion en finances publiques à l’institut du management d’Atlanta.

En 1978 : Il obtient une licence en droit et sciences économiques à l’université de Yaoundé avec en poche une licence en économie

1980 : Diplômé de l’Ecole nationale d’administration et de magistrature (ENAM) et là un diplôme du cycleA des régies financières vient clôturer son cycle universitaire, il est également diplômé de l’institut d’Administration de Paris.

A la sortie de l’ENAM il est nommé Chargé de la mise en place de la fiscalité pétrolière du Cameroun où il travaille à la mise en place d’une fiscalité des hydrocarbures suite à la découverte du pétrole au Cameroun, il sera donc nommé pendant un long moment comme administrateur représentant l’Etat au sein du Conseil d’Administration de la SNH (Société Nationale des Hydrocarbures)

1981 : Affectation comme inspecteur vérificateur national à la direction des Impôts

1984 : Sous-directeur de la législation à la direction des Impôts

1988 : Sous-directeur du contrôle fiscal

1989 – 1991 : Attaché au secrétariat général de la présidence de la République ainsi que chargé des relation avec les partenaires au développement de la Banque Mondiale et Fonds Monétaire International dans le cadre d’un ajustement structurel conclu par le gouvernement.

1991- 1998 : Chargé de missions dans les services du Premier ministre où il continue à exercer les mêmes activités qu’il exerçait à la Présidence et là il cumule donc les fonctions car il est nommé Président de la Commission Nationales des Réformes Fiscales au Cameroun dont il est le concepteur des règles qui s’appliquent encore actuellement en matière fiscale au Cameroun.

Mars 1998 : directeur des Impôts et sa mission était de mettre en oeuvre des réformes fiscales et sous sa direction les recettes de l’administration fiscale est multipliée pat trois en moins de six ans passant de 250 000 000 000 de frcfa en 1998 à plus de 750 000 000 000 frcfa en 2004

Le 08 décembre 2004 – il est nommé Ministre de l’Economie et des Finances (Minefi) et en avril 2006 après une masse critique de réforme, le Cameroun atteint le point d’achèvement de l’initiative pays pauvres très endettés avec un substantiel allègement de sa dette.

30 mars 2008 : Interpellation à Yaoundé puis détenu à la prison de Kondengui dans le cadre de l’opération «Epervier» 1421230789744Nous parlons de Mr Polycarpe Abah Abah ex Ministre au sein du gouvernement qui n’a pas hésité à se remplir lui aussi les poches sur le dos des Camerounais. Nous vous laissons seuls(es) juges…

POLYCARPE ABAH ABAH (ex ministre)

Compte n°04676083646-54 – ouvert à Caisse d’Epargne Aquitaine Poitou Charentes sous la Société Civile Cayon André Narcisse & Bragato Pierre – Solde au 31.12.20069 – 730 000 euros soit 478 150 000 fcfa

Compte n°37331004629001 ouvert Alpha Fund Banking of Djibouti – S/C Bodo Simon – Solde au 22.02.2010 – 310 000 000 fcfa

Compte n°39-0000515-001 ouvert CITI Group Bank USA – Solde au 15.01.2004 – 154 549 000 fcfa après un retrait de 1 570 000 000 fcfa

Compte n°9222353429 ouvert First National Bank – Solde au 31.12.2009 – 3 500 000 rands soit 283 500 000 fcfa

Compte n° 1480180003800775400021 ouvert au Crédit Agricole Centre Loire au nom de la S/C Mr Hervouin Claude, 7 rue de Cologne 18110 – Solde au 17.03.2010 – 2 847 000 euros soit 1 864 785 000 fcfa

Compte n° 158990897100028599994074 ouvert au Crédit Mutuel au nom de la S/C M. Lajard Michel – Solde au 31.12.2009 – 16 000 000 fcfa

Compte n° 15459/37400010435601-60 ouvert au Crédit Mutuel au nom de la S/C Jokiel Jean Pierre – Solde au 30.03.2010 – 164 150 000 fcfa

Compte n° 001003733-1004629-01J ouvert au Crédit Agricole Charentes Maritimes Deux Sèvres au nom de la S/C M.Stil Denis – Solde au 31.03.2010 – 1 162 742 euros soit 761596 010 fcfa – Solde au 05.07.2010 – 140 000 euros soit 91 700 000 fcfa

Compte n°21430052314701-S ouvert au Crédit Agricole Charente Maritime, 10 avenue de la libération – Solde au 21.04.2010 – 8 000 euros soit 5 240 000 fcfa

Compte n°3000003224900 ouvert à la Société Générale 2 rue des ailettes 51500 Taissy Reims – Solde au 17.02.2010 – 142 000 euros soit 93 010 000 fcfa

Compte n°1480180003800775400022 ouvert au Crédit Agricole Centre Loire 2ème – Solde au 03.03.2010 – 1 000 euros soit 655 000 fcfa

Compte n°30180701S ouvert au CBC au nom de la S/C Mme Julienne Komnang & de Jean Luis Chapuise – Solde non précisé mais Mr Polycarpe alors directeur des impôts à ordonné un important virement en remboursement de la TVA

Compte n°30189701M ouvert au CBC au nom de la S/C Mme Julienne Komnang & de Mr Jean Luis Chapuise – Solde non précisé

Compte n°2920040075 ouvert à la First Trust And LeavingSaves au nom de la S/C Mme Medou Michel Fregisse – Solde non précisé

Compte n°218749D72 ouvert au Crédit Lyonnais 46 avenue Gabriel Perry 93400 Saint Ouen – Solde non précisé

Compte n°10297501-10 ouvert au Crédit Industriel et Commercial (CIC) 230 rue du Faubourg Saint Martin 75010 Paris Mandataire son épouse Mme Caroline Meva’a – Solde non précisé

Compte n°11780343-13 ouvert à la HSB 16/18ème avenue des Villards 75007 à Paris – Solde non précisé

Alors encore une fois notre équipe se pose la question, celle que tous les camerounais devraient également se poser. Un homme a t’il besoin d’autant de comptes bancaires ?

A t’il besoin d’avoir autant de sociétés civiles et cela sous des prêtes noms si ce n’est pas pour escroquer des biens sociaux qui appartiennent au peuple camerounais. pauvretéA t-il le droit d’amasser autant d’argent pendant que des enfants mendient à manger

Faudrait-il comprendre que plus on a de l’argent et plus on en veut, mais finalement pour faire quoi ?

L’ascension sociale justifie t-elle le vol d’un peuple ? Les hautes études servent-elles à se servir généreusement dans les caisses de l’état ?

Non je ne crois pas, mais en attendant tous ces fonds là ont été détournés et non rendus il faut le savoir et même si Mr Polycarpe est en prison cela change quoi ? Ses biens ont-ils été confisqués ? … NOn…. A t-on vidés ses comptes bancaires ? non

A t-on demandé un arrêté internationale pour confisquer tout ce qui a été volé ? Encore non… Alors on se demande ce que fais Mr Biya contre ce genre de fléau, mais c’est vrai il parait que les élèves ressemblent au maître alors on est en droit de se pose les questions.

Personnellement l’équipe de Rétro & Perpectives d’Afrik est surtout là pour informer et tenter de faire ouvrir les yeux des camerounais surtout lorsqu’ils croient que dans leur pays tout va bien…

photo prise dans journal du camerounComme je l’ai dit dans mon précédent article, tout cet argent substitué au peuple camer, aurait pou servir à des écoles, des hôpitaux, des routes, de l’eau courante dans chaque village et j’en passe alors que là certains villages, certains quartiers ne sont que des amas de détritus géants…. Quel avenir alors offrir à des enfants, à une jeunesse qui en a assez et qui démissionne en prenant juste un billet sur des rafiots qui couleront dans le plus grand cimetière du monde, que pouvons nous leur dire sans avoir à rougir…? Que nous avons tout fait tout ce qu’il fallait pour qu’ils puissent avancer dans la vie……

Alors mes amis(es) du Cameroun essayez juste de vous poser les bonnes questions au lieu de dire : “C’est l’Afrique” cette réponse là est bien trop facile et si personne ne fait rien pour que les choses changent, alors elles ne changeront jamais… K.S.A



A propos Kaki

L'écriture m'a été d'une aide précieuse et mes écrits reflètent mon caractère. Que ce soit dans mes poésies, ou mes articles, tous sont matière à réflexion puisque très souvent je dénonce les exactions et la corruption présente partout dans le monde. Je me bats aussi pour la condition des femmes en Afrique et ailleurs ainsi que la protection des enfants ! Dans mon combat, notre auteur et ami "Kap" m'a rejoint pour nos convictions. Déjà neuf recueils de poésies à mon palmarès, tous répertoriés à la Bibliothèque Nationale de France. (BNF) " COULEUR D'AFRIK " au nombre de six recueils ont vu le jour, ils parlent de l'Afrique et des conditions de vie. " VOUS AVEZ DIT NORMAL " raconte des histoires extraordinaires vécues par moi " LES MOTS DES MAUX " sont les histoires de la vie de tous les jours. " LE CŒUR EN VRILLE " est tout en douceur et romantique à souhait ! Je n'ai pas oublié les enfants avec mon recueil "LÉGENDES D'ICI & DE LA-BAS" qui paraîtra pour les fêtes de Noël. Actuellement je travaille sur ma bio qui devrait paraître en cette fin d'année, elle s'appelle "JE TE RACONTE" Je suis tendre, amusante et parfois mordante, mes écrits ont un style qui font de moi un auteur confirmé qui mérite que vous me suiviez, si vous aimez la poésie ! A très bientôt de vous voir sur mes écrits. Je vous love ! Kaki
Ce contenu a été publié dans Editorial-RPA, K.S.A, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire