Aujourd’hui le 9ème nom





Il est né dans les années 1937 d’une famille plutôt modeste qui lui inculquera de véritables valeurs, il a été lui aussi un brillant élève sans histoires

ESM-insigneA 24 ans fraîchement promut de l’école militaire de St Cyr en France, école où l’on forme des officiers de l’armée de terre, sont la devise est « S’instruire pour vaincre » il est nommé Lieutenant en juillet 1961

De 1967 à 1970 il occupe le poste de Directeur de l’école militaire Inter Armes du Cameroun. Il est nommé Directeur des personnels et de la formation militaire au ministère des Forces Armées

Il quitte l’armée en 1976, et devient Directeur Général de l’Office Nationale de Participation au Développement (ONPD). A sa tête pendant deux ans, il a su inzuffler le culte du travail de la terre, la fierté de l’agriculture à des milliers de jeunes camerounais désoeuvrés ou indécis, des villes comme des villages

L’ascension fulgurante, les hauts faits de cette personne dans l’armée camerounaise peuvent être décriés par ses détracteurs mais ne sauraient être niés. Il a été et demeure l’un des plus brillants officiers qui ait porté et défendu les couleurs du Cameroun.

etonde_ekoto_sort_de_prison_004_ns_600Vous l’avez tous compris je parle de Edouard Etonde Ekotto. Ses faits d’arme vous les connaissez tous

appelé à pacifier le Moungo. Nommé lieutenant en juillet 1961, il commande l’escadron blindé de Nkongsamba. Promu capitaine en octobre de la même année, il prend cumulativement le commandement du sous­quartier opérationnel de Nkongsamba-Melong.
Le capitaine Etondé Ekoto n’a fini de pacifier le Moungo qu’il est appelé en sapeur pompier dans la Sanaga Maritime qui flambe sous le feu des maquisards.

images (1)En juillet 1963, la capitaine Etondé Ekoto devient donc le Commandant du 1er bataillon de l’Armée camerounaise et du quartier militaire de la Sanaga Maritime à Edéa en remplacement du commandant Sémengué.
Il réussira avec l’aide du Préfet M. Biscene le ralliement des rebelles de la Sanaga Maritime 
parmi lesquels le célèbre Makanda Pouth-Mission terminé, il quitte Edéa en février 1964 a pied en direction de Bafang avec son bataillon, nettoyant au passage les poches rebelles de Dibombari et Mbanga.

téléchargement (4)En juillet 1967, il est nommé lieutenant colonel et part à la frontière avec le Nigeria à la tête du Groupement opérationnel pour assurer la neutralité du Cameroun dans la guerre du Biafra. 

Il devient en 1984 le vice-président du COLEACP (Comité de liaison Europe, Afrique, Caraïbes et Pacifique), une organisation visant  à promouvoir les fruits tropicaux, légumes de contre-saison, fleurs, plantes ornementales et épices. Fonction qu’il occupera jusqu’en 92, l’année où il en est élu président et le restera jusqu’en 2004.

téléchargement (3)la cour d’appel du Littoral rendu en 2009 contre de Douala, le condamnait à 15 ans d’emprisonnement en raison d’un supposé détournement de deniers publics présumés.  Suite à son appel il est libéré 6 ans et demi après. On peut comprendre qu’un homme dans sa posittion a pu amasser suffisamment d’argent pour vivre confortablement, mais peut-il vraiment engranger autant en si peu de temps car je ne crois pas que durant son poste de militaire, même gradé, sa solde a pu lui permettre d’avoir tout ça !

Je vous laisse donc seuls(es) juges

Compte n° 1610685008011229362050-06 – ouvert à l’Union Bancaire pour le Commerce et l’Industrie sous le couvert d’une Société Civile du nom de Mamoudah Ka – Solde que 20 jamvier 2010 – 18 000 000 fcfa après divers retraits

Compte n° 30002004010000073862H21 – ouvert au LCL au nom de Odette Venle – Solde au 20 avril 2010 – 896 000 000 fcfa

Compte n° 20035314001 – ouvert au Crédit Agricole de Charente Maritime, 10 avenue de la libération 17139 Domicile Pières sous les couvert d’un prête nom au nom de Monsieur Reverseau Christian – Solde au 20 février 2010 – 118 780 123 fcfa

Compte n° 30002004010000073862H24 (2ème compte) ouvert au LCL – Solde au 20 avril 2010 – 210 000 euros soit 137 550 000 fcfa

Il faut bien reconnaître que ce Monsieur à moins de compte que les prédécesseurs cités par moi depuis huit semaines, mais on se demande encore pourquoi autant de compte. A mon sens et là ce n’est qu’une pure observation de ma part, pourquoi avoir plusieurs comptes quand on a rien à cacher !! Bea



Ce contenu a été publié dans Chronique Bea, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire