Lettre ouverte à Mr Biya





En Afrique et pratiquement dans tous les gouvernorats la corruption fait rage. Du plus haut au plus bas de l’échelle chaque individu magouille pour se faire un peu plus d’argent que n’en paie surtout les administrations ! Mais dans votre pays Monsieur Biya,  le Cameroun, je crois que là je viens de découvrir le pire du pire ! Car le pire avait été la mort de Monique Koumateke devant la maternité de Laquitinie à Douala, cette jeune femme faute d’un refus de soin est morte samedi 12 mars sur un simple pagne à même le sol. Elle avait 31 ans.

En effet en circulant sur le net j’ai pu trouver un post d’une personne originaire de chez vous dont vous trouverez copie jointe !

  • Analphabet Perdu Danletas – “Cameroun…je paie 100 francs pour entrer visité un malade à l’hopital”.

Vous trouvez ça normal vous ? Moi pas !!! Sachez Monsieur qu’en France on ne paie pas en pour aller visiter un malade à l’hôpital, on ne paie pas non plus pour récupérer un colis à la poste, parce que c’est ce qui se passe dans votre pays. Des employés indélicats font comme dans toutes vos administrations, ils se font payer des bachichs afin d’arrondir leurs fins de mois, et ça c’est inadmissible. En France non plus, on ne subit pas des coupures intempestives de courant électrique chaque jour que Dieu fait, au risque de se voir détruire tous les matériels électriques, tout comme on ne subit pas des coupures d’eau qui elles aussi ne sont programmées et pas seulement pour non paiement…. Non…. En France cela se passe différemment !!!

Savez-vous Monsieur Biya que dans votre pays, dans une capitale telle que Douala, le quartier Bonaloka a été privé d’eau potable pendant plus de 5 mois en 2014 ? Savez-vous que pendant que vous vous pavaniez en Suisse, en galbaudant dans les boutiques de luxe, des enfants mouraient de soif dans votre propre pays ? Savez vous que pendant que vous faisiez des courbettes au Palais de l’Elysée en France, des personnes n’avaient aucuns moyens de survie, sinon que celui de faire de kilomètre comme en 1900 pour se ravitailler en eau potable…

Et bien Monsieur Biya laissez moi vous dire qu’en France il existe une loi qui s’appelle “la loi Brotte” et qui interdit de couper l’eau au usagers même pour non paiement ! Parce que l’eau c’est la vie, il s’agit de survie là et non de chichis.  Mais il est vrai que vous et les vôtres vous n’en manquez pas ! Savez-vous également que vos routes ne sont même plus à faire, car même nos routes de campagne sont mieux entretenues ? Non vos routes devraient toutes être refaites et dans les normes internationales, d’autres l’ont fait en pays africains, alors pourquoi pas chez vous ? Et quand un véhicule, (principalement les camions) s’embourbent jusqu’aux essieux, le temps que le pauvre chauffeur descende pour essayer d’arranger les choses, d’autres camerounais pillent le-dit camion de tout son contenant sans aucuns remords de conscience !

Comment pouvez-vous rester sans rien faire ? Comment pouvez-vous croire que tout s’arrangera et comment pouvez-vous espérer tout changer en briguant un nouveau mandat présidentiel ? Vous avez eu 33 ans pour arriver à un échec cuisant… 33 longues années où les gens ont cru en vous, où les populations ont espéré que tout change, d’avoir une vie plus belle. En France nous avons un adage qui dit : ” Tel maître, tel valet ” !! On peut donc comprendre qu’étant donné votre peu de probité de celle de votre gouvernement, dans votre pays tout part en vrille.

Je sais vous allez me dire, “mais c’est quoi cette française là qui met son grain de sel” ? Et bien je vais vous répondre Monsieur,  j’ai beaucoup d’amis(es) au Cameroun et tous me parlent de leur désespoir, tous me racontent leurs misères et en ma qualité d’écrivain, je ne peux rester insensible à leur chagrin et ma colère est tout aussi grande lorsque j’envoies un colis dans votre pays, là encore moi qui paie les droits de douane en France, mes amis(es) qui reçoivent les-dits colis doivent payer pour les récupérer. De quel droit et en vertu de quoi ?

C’est pourquoi aujourd’hui je me permet d’écrire ce courrier que je sais que d’une façon ou d’une autre vous lirez, (tellement d’espions sont à votre solde) tellement j’ai le coeur gros pour mes amis(es) et vous aurez remarqué qu’aucune fois dans ma lettre je vous ai nommé Monsieur le Président, car pour moi un Président digne de ce nom ne laisse pas son pays s’engluer dans un marasme innommable et ne laisse pas ses populations crever à petits feux. Quand on est une personne honnête on assume la charge que l’on a convoité et que l’on convoite encore. Mais n’oubliez pas une chose Monsieur Biya, la roue tourne pour tout le monde, et tout le monde finit au cimetière ! Alors votre fortune, votre rang, vous ne l’emporterez pas avec vous !

La Directrice de publications de Rétro & Perspectives d’Afrik – Kaki Sainte Anne

 




A propos Kaki

L'écriture m'a été d'une aide précieuse et mes écrits reflètent mon caractère. Que ce soit dans mes poésies, ou mes articles, tous sont matière à réflexion puisque très souvent je dénonce les exactions et la corruption présente partout dans le monde. Je me bats aussi pour la condition des femmes en Afrique et ailleurs ainsi que la protection des enfants ! Dans mon combat, notre auteur et ami "Kap" m'a rejoint pour nos convictions. Déjà neuf recueils de poésies à mon palmarès, tous répertoriés à la Bibliothèque Nationale de France. (BNF) " COULEUR D'AFRIK " au nombre de six recueils ont vu le jour, ils parlent de l'Afrique et des conditions de vie. " VOUS AVEZ DIT NORMAL " raconte des histoires extraordinaires vécues par moi " LES MOTS DES MAUX " sont les histoires de la vie de tous les jours. " LE CŒUR EN VRILLE " est tout en douceur et romantique à souhait ! Je n'ai pas oublié les enfants avec mon recueil "LÉGENDES D'ICI & DE LA-BAS" qui paraîtra pour les fêtes de Noël. Actuellement je travaille sur ma bio dont la première partie devrait paraître en début d'année 2021, elle s'appelle "JE TE RACONTE" Je suis tendre, amusante et parfois mordante, mes écrits ont un style qui font de moi un auteur confirmé qui mérite que vous me suiviez, si vous aimez la poésie ! A très bientôt de vous voir sur mes écrits. Je vous love ! Kaki
Ce contenu a été publié dans K.S.A, Non classé, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.