Infos du Mali





avenue-oua-bamako-420x237Quelques jours après l’attaque du poste de péage de Sanankoroba et le braquage au niveau de l’agence principale de Ecobank où  la somme de 65 millions a été volés, les autorités ont pris une batterie de mesures sécuritaires afin de rassurer davantage la population de Bamako et environs.

telechargement-6Ces différentes mesures ont été portées à la connaissance de la presse, vendredi dernier, à la faveur d’un point de presse tenu au ministère de la Sécurité et de la Protection civile. La rencontre était animée par le commissaire principal de police Bakoun Kanté, conseiller technique au département en charge de la sécurité et non moins chef de la Cellule de coordination des opérations.

telechargement-7Selon Bakoun Kanté, après les deux évènements malheureux de la semaine dernière, les dispositions sécuritaires au niveau de la capitale et de sa périphérie ont été renforcées. Concrètement, a-t-il ajouté, les forces de sécurité ont reçu pour missions lors des patrouilles diurnes et nocturnes – en plus de ce qui est leur mission principale – de procéder à l’interpellation de toute personne suspecte ; de contrôler l’identité des personnes interpellées ; de contrôler à tout instant tous les véhicules sans plaque d’immatriculation (communément appelés CH) ou les véhicules dont les numéros d’immatriculation sont illisibles. 

telechargement-8Toutes les forces de sécurité – à savoir la Police, la Gendarmerie, la Garde – sont engagées présentement, de jour comme de nuit, pour rassurer davantage la population de Bamako et environs. Ces actions étaient en cours depuis quelques temps mais elles ont été renforcées avec les deux événements malheureux que nous avons connus récemment 

telechargement-9Mais en réfléchissant bien, sachant que les portes de Al Qaïda sont toutes proches de celle de Bamako, pourrait-il que ces troupes d’assassins pille le Mali afin d’alimenter leurs troupes en armes, nourriture et autres babioles propres à la guerre !!! Là est toute la question et je pense que tout le monde devrait se poser la question, car à mon avis ces deux attaques ne sont pas fortuites et les causes encore inconnues !! De plus des hommes armés jusqu’aux dents avec des fusils, ne sont pas des bandits à la petite semaine qui veulent s’enrichir, car pour cela ils n’ont pas hésité à laisser un homme pour mort au sol à la banque, sans compter deux autres tués au poste de péage-pesage de Sanankoroba. Le Mali est-il toujours en danger…. A mon avis, oui !! Jeanne



A propos Kaki

L'écriture m'a été d'une aide précieuse et mes écrits reflètent mon caractère. Que ce soit dans mes poésies, ou mes articles, tous sont matière à réflexion puisque très souvent je dénonce les exactions et la corruption présente partout dans le monde. Je me bats aussi pour la condition des femmes en Afrique et ailleurs ainsi que la protection des enfants ! Dans mon combat, notre auteur et ami "Kap" m'a rejoint pour nos convictions. Déjà neuf recueils de poésies à mon palmarès, tous répertoriés à la Bibliothèque Nationale de France. (BNF) " COULEUR D'AFRIK " au nombre de six recueils ont vu le jour, ils parlent de l'Afrique et des conditions de vie. " VOUS AVEZ DIT NORMAL " raconte des histoires extraordinaires vécues par moi " LES MOTS DES MAUX " sont les histoires de la vie de tous les jours. " LE CŒUR EN VRILLE " est tout en douceur et romantique à souhait ! Je n'ai pas oublié les enfants avec mon recueil "LÉGENDES D'ICI & DE LA-BAS" qui paraîtra pour les fêtes de Noël. Actuellement je travaille sur ma bio dont la première partie devrait paraître en début d'année 2021, elle s'appelle "JE TE RACONTE" Je suis tendre, amusante et parfois mordante, mes écrits ont un style qui font de moi un auteur confirmé qui mérite que vous me suiviez, si vous aimez la poésie ! A très bientôt de vous voir sur mes écrits. Je vous love ! Kaki
Ce contenu a été publié dans Afrique, Gazette Jeanne, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.