C’était le 16 janvier




Sa mort est passé presque inaperçue si ce n’est dans le monde musical, mais on ne pouvait pas passer au dessus de ça, sans rendre hommage à un véritable artiste, pionner de sa catégorie

En 2013, une compilation pertinemment baptisée Who Is William Onyeanor ?, publiée par Luaka Bop, label archiviste des musiques du monde, exhumait de l’oubli le chanteur, compositeur, producteur et homme d’affaires nigérian William Ezechukwu Onyeabor, étrange pionnier de la musique électronique africaine, qui se découvrait à l’occasion une nouvelle cohorte de fans, parmi lesquels Damon Albarn, l’ancien Talking Heads David Byrne (fondateur, en 1988, de Luaka Bop), les groupes Hot Chip ou LCD Sound System…

Il n’a jamais accepté de participer aux concerts hommages organisés à la suite de cette publication, ni répondu aux demandes d’interview, le musicien a continué d’habiter sa ville d’Enugu, au sud-est du Nigeria, jusqu’à sa mort, le 16 janvier, à l’âge de 70 ans. 

Je vous offre donc en hommage à sa personne et à sa musique un de ses morceaux… Très bonne écoute à vous et appréciez . Paula 




Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire