Les flics se prennent pour des cowboys





Bonjour le monde, comment ça va ? Ici trop de problèmes, notre monde devient fou, nos flics deviennent fous et certains parce qu’ils portent un uniforme et des armes se croient tout permis…. A cause de cela des violences se sont développées à Aulnay sous Bois suite aux brutalités policières sur un jeune homme.

En effet suite à un contrôle d’identité par des policiers, dans la cité des 3000 au quartier la Rose des Vents, a Aulnay Sous Bois, un jeune homme de 22 ans,  Théo qui travaille régulièrement avec les jeunes de son quartier, a voulu intervenir afin de calmer tout le monde, lors du contôle, mais les policiers s’en sont pris à lui, le malmenant, le frappant, le sodomisant avec une matraque…. La scène est filmée par les caméras de la police municipale et des témoins de la scène.

Maîtrisé puis menotté, le jeune homme est emmené au commissariat de la ville, un des policiers s’est aperçu que le jeune homme saignait des fesses et se sentait très mal, il a appelé les pompiers. Actuellement Théo est dans un état très grave et les médecins ne peuvent pas se prononcer sur les séquelles qu’il pourrait y avoir avant deux mois, actuellement il a une poche de dérivation pour les selles et il présente une incontinence urinaire !!!!! Une marche silencieuse a été organisé afin de manifester contre les violences policières et en soutient à Théo !

Dans un enregistrement produit par BFM Théo raconte : Il dit s’être retrouvé par hasard au milieu d’un contrôle d’identité. «Je me mets contre le mur, tranquillement, et là un des policiers vient et m’assène un coup», décrit le jeune homme. «Je l’ai vu avec sa matraque: il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement. Je suis tombé sur le ventre, j’avais plus de force», ajoute-t-il. Il évoque ensuite les «coups», les parties intimes «matraquées», les crachats et les insultes («négro», «bamboula», «salope»). Le Défenseur des droits, saisi par son avocat, a annoncé qu’il lancerait des «investigations» sur cette «dramatique affaire». (Suivez le lien pour son témoignage en copiant collant dans votre barre de recherche)

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/theo-temoigne-je-n-arrivais-pas-a-respirer-je-convulsais-beaucoup-911289.html

Dimanche soir un des policiers est finalement mis en examen pour viol, ses trois collègues le sont pour violences volontaires. Le juge d’instruction a estimé que «les éléments constitutifs de la qualification de viol» étaient suffisamment établis pour le policier «soupçonné d’avoir porté les coups de matraque», a expliqué le parquet de Bobigny. Les quatre fonctionnaires sont placés sous contrôle judiciaire. Trois d’entre eux sont suspendus avant que le ministère de l’Intérieur ne décide d’étendre cette suspension au quatrième policier.

Dans la nuit de dimanche à lundi, pour la deuxième fois consécutive, des incidents ont éclaté dans la cité des 3000 malgré l’appel de la famille au calme cinq jeunes ont été interpellés dans la nuit après des tirs de mortier artisanal visant les nombreux policiers déployés. et cette nuit encore d’autres incidents se sont produits (incendie de 5 véhicules, détérioration de vitrines) ! A cause de ces flics qui se sont pris pour des cowboys, la cité est maintenant en ébullition alors que les incidents étaient quand même rare dans ce coin là, aussi nous espérons que la justice fera son travail mettra ces flics au cachot pour un bon bout de temps et qu’ils seront radiés à vie des forces de police qui sont là sensées protéger les citoyens !!! Paula




Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire