Au Nigéria, troisième procès





L’ancienne ministre du pétrole Diezani Alison Madueke elle aussi a été arrêté

Son arrestation à Londres en octobre 2015 avait marqué les esprits. Diezani Alison Madueke, 56 ans, ministre des ressources pétrolières entre 2010 et 2015, est accusée d’avoir siphonné la Société nationale du pétrole du Nigeria (NNPC) de plus de 153 millions de dollars. La majeure partie du butin – 115 millions de dollars – aurait été versée à la Commission électorale du Nigeria (INEC) pour tenter d’influencer le résultat de la présidentielle de 2015 en faveur du président sortant, Goodluck Jonathan.

Dans sa chute, Diezani Alison Madueke a entraîné de hauts responsables, dont Gesila Khan qui est chargée de la Commission nationale électorale indépendante (INEC, Independent National Electoral Commission) dans l’Etat de Rivers, des cadres d’une compagnie pétrolière locale ainsi que le patron d’une banque commerciale, par qui ces pots-de-vin auraient transité. Les suspects ont été arrêtés, leurs comptes bancaires ont été gelés, a précisé l’EFCC. A la fin de janvier 2017, la Haute Cour fédérale de Lagos a donné quatorze jours à la défense de Diezani Alison Madueke pour prouver la légitimité de ces transactions, faute de quoi les fonds devront être restitués au gouvernement. La décision est attendue le 16 février 2017.

Ce n’est pas la première fois que Diezani Alison Madueke, internationalement connue comme la première femme à avoir été nommée à la tête de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), est visée par des accusations de corruption. Elle figure notamment aux côtés de l’ancien président Goodluck Jonathan dans le dossier d’une enquête italienne. Tous deux sont soupçonnés d’avoir reçu des pots-de-vin afin de conclure un contrat de 1,3 milliard de dollars entre Eni, le géant pétrolier italien, et Shell, l’anglo-néerlandais, en avril 2011. Néanmoins il est évident que plus les gens ont des pouvoirs et plus ils sont tentés de pratiquer la corruption et de voler et les gouvernements et les populations… L’appât du gain est toujours une motivation ! Paula

 




Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire