Médecins grévistes sanctionnés au Cameroun





Hier je vous parlais de l’appel lancé par un médecin camerounais concernant leurs salaires ainsi que les difficultés qu’ils traversent au détriment des malades et a l’indifférence que semblait avoir le gouvernement. Mais la réalité est tout autre et les médecins grévistes sont actuellement sanctionnés. Les médecins camerounais ont relancé ce lundi 15 mai leur mouvement de grève entamé il y a un mois en dépit des sanctions disciplinaires prises par leur tutelle.

Le syndicat des médecins du Cameroun ( LE SYMEC) qui a appelé au prolongement du mot d’ordre de grève du 15 au 17 mai se dit indigné de la décision du ministre de la Santé d’affecter dans les zones reculées du pays les principaux responsables du Symec. Dans ce bras de fer qui semble s’installer entre le personnel de santé et le ministre de la Santé, André Mama Fouda, ce dernier a publié jeudi 11 mai 2017, un arrêté qui affecte dans des zones reculées du pays, les leaders du mouvement d’humeur des médecins. Une sanction disciplinaire diversement appréciée par les grévistes.

Ce Ministre depuis déjà plusieurs années s’occupe plus de ses affaires personnelles plutôt que des affaires dont il a la charge et il est totalement inadmissible qu’on expédie un neurochirurgien de Douala en représailles dans un coin reculé de la cambrousse alors qu’une personne comme ça est indispensable dans un hôpital central.

Nous devons tous soutenir ces docs qui essaient de sauver des vies malgré le peu de matériel, de médicaments et surtout de manque de salaires et on peut se demander où passe leurs salaires ? Qui se doit de les rémunérer ? Pourquoi certains depuis des semaines ne sont pas payés ? Il est totalement anormal que des diplômés de faculté de médecine, utiles à la société soient traités comme des “inutiles” ! La profession médicale est un choix qui se traduit par le respect de la vie et la dignité humaine, le respect du principe de moralité et de probité. Les médecins font le choix de mettre leur savoir, leur vie au service du peuple. La médecine n’est pas un métier de luxe et d’aisance : c’est un don de soi quel que soit le lieu et les conditions de travail. Le devoir des médecins est de sauver des vies. La première préoccupation des médecins est celle-là. Sauvez des vies.

En effet, les médecins ont appelé à l’amélioration de leurs conditions de vie. Ils revendiquent pour la réforme du système de santé, ils exigent la mise en place d’une assurance-maladie de base, une hausse de l‘âge de départ à la retraite des médecins de 55 à 65 ans. Notons que ce mouvement de grève est suivi par déjà environ 300 médecins dans tout le Cameroun… Alors faisons savoir au monde ce qui se passe, partagez un maximum cet article ! Paola



A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire