Afrique – Parlons du Fcfa





Un ami sur un réseau social m’a fait passé une vidéo très instructive, et si on veut comprendre les choses, c’est juste la stricte vérité ! D’autres parts, il faut néanmoins reconnaître que si le Fcfa n’a jamais changé en monnaie africaines, (hormis le nom) c’est parce que cela arrange les gouvernorats africains corrompus !!! D’abord, le franc est une monnaie de référence de l’empire colonial français à la moitié du XIXe siècle. A cette époque, cette monnaie est alors émise par les banques d’émission coloniales, qui sont des institutions privées dont la fonction est d’émettre des billets de banque pour financer le commerce international. La parité de la monnaie était l’usage courant, un franc colonial équivalait à un franc or pour faciliter les échanges commerciaux, on s’aperçoit que ce n’est plus le cas !

 En 1958, le franc CFA devient « franc de la communauté française d’Afrique ». Aujourd’hui le franc CFA signifie franc de la communauté financière d’Afrique pour les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest-africaine au début des années 1960, alors que l’AOF et l’AEF se libèrent de la tutelle coloniale, les nouveaux États n’obtiennent pas leur autonomie monétaire. Le franc CFA survit aux indépendances, et bientôt, cette monnaie devient le symbole d’une colonisation qui ne dit pas son nom.

1962 : Les États d’Afrique de l’Ouest appartenant à la Zone franc créent une union monétaire : l’Union monétaire des États de l’Afrique de l’Ouest (UMOA) qui regroupe alors la Côte d’Ivoire, le Dahomey (actuel Bénin), la Haute-Volta (actuel Burkina Faso), la Mauritanie, le Niger et le Sénégal. Le Mali quitte temporairement la Zone franc en choisissant d’émettre sa propre monnaie. La même année, le 12 mai 1962, la France et les États de l’UMOA signent des accords de coopération monétaire, dits « accords de Matignon », qui se substituent ainsi aux accords bilatéraux. 

1972 : La Convention de coopération monétaire entre les États de l’Afrique centrale est signée le 22 novembre 1972. Elle deviendra la Convention régissant l’Union monétaire de l’Afrique centrale (UMAC) en 1996 et sera modifiée en 2008. À l’instar des pays d’Afrique de l’Ouest, les États d’Afrique centrale appartenant à la Zone franc s’engagent dans la constitution d’une union monétaire. La France et les États de l’Afrique centrale appartenant à la Zone franc signent une convention de coopération monétaire (Convention entre les États membres de la Banque des États de l’Afrique centrale et la République française) le 23 novembre 1972. Cette convention n’a jamais été modifiée.

1973 : Le traité (contient 22 pages) constituant l’Union monétaire ouest-africaine est signé le 14 novembre 1973. L’accord de coopération monétaire entre la République française et les Républiques membres de l’Union monétaire ouest-africaine, l’un des trois accords de la Zone franc demeurés inchangés à ce jour, est signé le 4 décembre 1973. La Mauritanie choisit de ne pas signer le traité de l’UMOA et, partant, l’accord de coopération monétaire avec la France. Elle quitte ainsi la Zone franc.

Madagascar choisit d’émettre sa propre monnaie, et ne compte plus parmi les pays de la Zone franc. Les États de l’Union monétaire ouest-africaine créent la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

1975 : La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) est créée.

1977 : Le siège de la Banque des États de l’Afrique centrale est transféré de Paris à Yaoundé au Cameroun.

1978 : Le siège de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest est transféré de Paris à Dakar au Sénégal.

Il faut comprendre que tous ceux qui volent leurs peuples allègrement ne pourrait pas le faire aussi bien…. De mon point de vue, ce sont les africains qui devraient exiger d’avoir leur monnaie sachant que en 1962 le Mali avait quitté provisoirement la zone franc pour sa propre monnaie, Madagascar vit avec sa propre monnaie,  ! Ils ne devraient pas laisser l’entière liberté aux présidents africains. Certains ont des comptes en banque plus que bien garnit, mais il faut savoir que depuis les indépendances, la monnaie aurait pu être changée, si cela n’a pas été fait, c’est que tous les pays qui ont signés les accords ont gardé le fcfa, les autres ont leurs propres monnaie  !! Paola

LA PLUS GROSSE ESCROQUERIE DE FRANCE : LE FRANC CFA + De vidéos : Abdel en vraiDécors by Zor.com

Publié par Abdel en vrai sur jeudi 19 janvier 2017




Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire