Bénin – Yayi Boni au pouvoir




Thomas Boni Yayi Ex Président du Bénin est né à Tchaourou, dans le Nord du pays. Il appartient à trois ethnies influentes du Bénin : Nagot(de la famille des Yorubas) par son père, Peul et Bariba du côté de sa mère. Né dans une famille musulmane, il devient chrétien évangélique lors de son service à la Banque ouest-africaine de développement (BOAD), de 1994-2006 ; il est également pasteur chrétien évangélique dans une église des Assemblées de Dieu, à Cotonou. En 2010, il est invité à donner un message à l’église Paris Centre Chrétien, en France ! Marié à Chantal de Souza (nièce de Mgr Isidore de Souza, archevêque de Cotonou) il est père de cinq enfants.

Docteur en économie de l’université Paris-Dauphine, il est conseiller technique aux affaires monétaires et bancaires, sous la présidence de Nicéphore Soglo, de 1991 à 1996, avant d’être nommé président de la BOAD en décembre 1994, fonction qu’il conserve jusqu’en février 2006 quand il démissionne pour se présenter à l’élection présidentielle qui se tient le mois suivant. 

Thomas Boni Yayi est candidat indépendant, soutenu par une coalition de mouvements et de petits partis politiques. Son slogan est « Ça peut changer ! Ça doit changer ! Ça va changer ! ». Le 5 mars 2006, il arrive en tête du premier tour avec 35,60 % des voix. Le 19 mars, lors du second tour, il remporte l’élection avec 74,51 % 

L’élection présidentielle suivante est reportée une première, puis une seconde fois, pour avoir finalement lieu le 13 mars 2011. Boni Yayi obtient 53,14 % des voix dès le premier tour ! En 2013, il échappe à une tentative d’empoisonnement et de coup d’État. Il accorde son pardon en 2014. Ce sont les DERNIERS PROPOS DE YAYI BONI AU POUVOIR:

” J’ai travaillé tout le temps pour que tout le peuple béninois tutoie le bien-être, mais hélas tout n’a pas été parfait, je le reconnais. Je le reconnais et pour ça je vous demande pardon. Seulement, il est de ma responsabilité de vous prévenir du danger qui nous guette tous, le danger qui guette notre chère patrie.
Cette coalition dite de rupture qui ne vient que pour rompre la cohésion nationale.
Je le dis parce que je les connais tous. Je dis bien que je les connais tous puisqu’ils ont été tous mes collaborateurs ou partenaires. Qui ministres, qui premier ministre, qui opérateur économique. Je les connais tous. Je suis donc mieux placé pour vous parler d’eux. Tout ce que vous me reprochez aujourd’hui pour lequel j’ai l’humilité de vous demander pardon, ils en ont été les vrais acteurs. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai dû me séparer d’eux.
Le principal acteur aujourd’hui ment sur mon compte en disant que je lui ai parlé de révision de la Constitution aux fins de rester au pouvoir. Dieu m’est témoin. Jamais il n’a été question de cela. Mon unique péché aura été de lui retirer le biberon PVI de la bouche. Un biberon qui par erreur je lui ai remis avant de me rendre compte que lui seul allait y tirer 400 milliards pendant que le peuple souffre. Voilà toute la vérité.
Aujourd’hui pour assouvir leur vengeance, ils ont été capables de s’associer à l’antechrist pour désintégrer ce pays. Je le dis parce que tout le monde sait que le Seul Vrai DIEU est au ciel. Même notre patriarche Moise n’a pu le voir. DIEU est ESPRIT et non chair. Mais la soif effrénée du pouvoir de vengeance les amène aujourd’hui à s’allier avec l’antechrist pour attirer la colère de DIEU sur notre pays. Mon coeur saigne pour ce pays.
Je vous demande d’ouvrir les yeux. Je vous demande de vous rappeler des dix années que nous venons de passer ensemble et de qui étaient mes collaborateurs. Rappelez vous des raisons pour lesquelles je me suis séparé d’eux tous.
La paix, la paix, la paix, il nous faut la préserver à tout prix et ça, c’est votre travail. Je compte sur vous tous pour conserver les acquis de notre démocratie.
Je vous laisse à présent le Bénin, un Bénin que je veux Gagnant. Je vous aime.
Que DIEU le Père Céleste vous bénisse tous et bénisse le Bénin. “

En lisant ces lignes,  je pense que cet homme là était en paix avec lui même, il a essayé toujours à mon humble avis de faire au mieux, mais la mentalité des africains est telle que beaucoup sont mécontents parce que les décisions prises par un chef d’Etat n’est pas en conformité avec leurs aspirations personnelles ! Je pense en toute objectivité qu’un bon patriote veut surtout le bien de la communauté et cet homme c’était ce qu’il voulait à n’en pas douter ! Dommage que beaucoup n’ont pas compris car avec le suivant ce n’est pas mieux du tout !! Paola




A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire