USA – Coups de feu dans un lycée en Californie







C’est lorsque les élèves arrivaient vendredi dernier au lycée Highland High School de Palmdale, situé à 65 kilomètres au nord de Los Angeles, vers 07 h (16 h en France), que les autorités ont reçu plusieurs signalements d’un homme armé dans l’enceinte de l’établissement. Des tirs ont été entendus. Un suspect âgé de 14 ans a été interpellé, environ deux heures plus tard, apparemment il s’agirait d’un jeune mineur hispanique.

Un autre élève du lycée, âgé de 14 ans, a été touché par balle au bras. Hospitalisé, il se trouve dans un état stable, d’après le bureau du shérif du comté de Los Angeles. Un fusil a été récupéré hors de l’enceinte du lycée, selon la police. ” J’ai la certitude que la menace a été contenue ” a ajouté le shérif Jim McDonnell. ” Des agents étaient dans l’enceinte de l’établissement dans les cinq minutes qui ont suivit après avoir reçu les nombreux appels alertant qu’une fusillade avait lieu “

L’adolescent blessé a été touché par balle alors qu’il descendait de la voiture qui l’emmenait au lycée, selon les médias locaux. C’est dans ce même véhicule qu’on l’a transporté immédiatement à l’hôpital. Selon le Los Angeles Times, les tirs auraient eu lieu après une dispute entre deux élèves. Un jeune homme de 23 ans, Ricky Munoz, venait de déposer ses deux petits frères ainsi qu’un ami à l’école vers 07 h (heure locale) lorsque ” environ une minute plus tard, ils m’ont appelé en disant qu’il y avait des coups de feu “, a-t-il témoigné sur CNN.

Les élèves ont été placés en confinement, enfermés dans les locaux, pendant plus de trois heures jusqu’à environ 10 h 30. ” Il n’y a plus de menace au lycée de Highland “, a écrit l’établissement sur le réseau Twitter, indiquant que les élèves pouvaient désormais retrouver leurs proches. Plus d’un million de personnes, en majorité des jeunes, avaient manifesté fin mars à travers les États-Unis pour demander un plus strict contrôle des armes après la tuerie dans le lycée de Parkland en Floride qui a fait 17 morts le 14 février. Depuis, rien n’a changé au niveau fédéral dans la législation sur les armes, le Congrès à majorité républicaine y étant opposé.

Le président américain Donald Trump a encore rappelé la semaine dernière son soutien sans réserve au puissant lobby américain pro-armes, la NRA, promettant de protéger le droit des Américains à détenir une arme. Alors dans la mesure où les armes seront en vente libre, les gens se prendront pour des cow-boys et régleront leurs litiges à coups d’armes à feux et ce n’est pas une bonne chose ! Paola





Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire