France – Le nouveau Spiderman






Mamoudou Gassama

N’écoutant que son courage, un jeune malien sans papiers Mamoudou Gassama n’a pas hésité à grimper plusieurs étages à la force de ses bras pour aller sauver un bébé de 4 ans qui était suspendu à un balcon, seulement retenu par un voisin qui n’arrivait pas à le remonter vu la position de l’immeuble ! Mais tel Spiderman, il s’est hissé, étage par étage sans même penser à sa propre vie ! Ces mots ont juste été : ” Dieu merci, je l’ai sauvé ” ! Dans la vidéo qui suivra en fin d’article vous pourrez voir sa dextérité pour l’escalade… 

Mamoudou a reçu aujourd’hui la médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement, qui récompense celui qui, au péril de sa vie, s’est porté au secours d’une ou plusieurs personnes en danger de mort. De plus voulant intégrer le corps militaire des sapeurs pompiers, ce jeune homme sera naturalisé très vite et pourra intégrer la formation des pompiers de Paris, mais il ne fait aucun doute qu’il y sera accepté sans problèmes !

Lassana Bathily

Si la façon dont Mamoudou Gassama a sauvé l’enfant est exceptionnelle, ce n’est pas la première fois que la République honore un héros anonyme et sans papiers. Le précédent est celui de Lassana Bathily, ce jeune homme originaire du Mali qui avait aidé six personnes, dont un bébé, à se dissimuler dans la chambre froide de l’HyperCacher, le 9 janvier 2015, le jour de la prise d’otage terroriste, avant de parvenir à sortir pour informer les forces de l’ordre. Lassana Bathily, devenu l’un des visages de l’héroïsme lors de ces attentats, avait été contacté six jours plus tard par François Hollande, qui lui avait annoncé sa naturalisation. La cérémonie, retransmise en direct, avait eu lieu le lendemain même, le 20 janvier.

Mohssen Oukassi

Le 7 juin 2017, deux ressortissants tunisiens sans papiers, Mohssen Oukassi et Mohamed Khardeni, s’étaient également illustrés, cette fois en intervenant pour sauver plusieurs habitants lors d’un incendie mortel dans un immeuble d’Aubervilliers. Le premier avait lui-même été brûlé. Pour ce “comportement exemplaire”, ils avaient bénéficié tous deux d’une procédure accélérée de régularisation par la préfecture de Seine-Saint-Denis. Un titre de séjour d’un an, renouvelable trois fois, leur a été accordé «eu égard à leur comportement exemplaire»,

Rachid Djouaed,

On se souvient peut-être moins de Rachid Djouaed, surnommé “le héros du Pont Neuf” pour s’être jeté dans la Garonne, à Toulouse, en septembre 2014, afin de sauver un homme qui venait de s’y jeter. Les services de la préfecture avaient pris contact avec lui pour l’identifier comme celui qui avait plongé au secours d’un homme. Il n’avait cependant pas bénéficié d’une reconnaissance de la République. Au contraire : l’homme alors âgé de 24 ans, sous le coup d’une obligation de quitter le territoire français, avait été interpellé en novembre 2014 par des gendarmes en vue de son expulsion. Mais la justice avait décidé de libérer non pour son acte de bravoure, mais après avoir constaté l’irrégularité de l’arrestation. 

Des héros comme ça il y en a, mais tous ne sont pas reconnus malheureusement ! Et je souhaite de tout cœur que ce jeune homme pourra suivre cette formation sans problèmes ! Une chose est certaine c’est qu’il n’échouera pas devant les conditions physiques et que les sapeurs pompiers de Paris feront de son mieux pour l’intégrer dans cette famille qui sauve des vies ! Mamoudou à prouvé qu’il avait le courage et l’abnégation pour ça ! Paola






Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire