Etats-Unis – Mélania Trump s’impose






US First Lady Melania Trump tours a US Customs and Border Protection Facility in Tucson, Arizona on June 28, 2018. / AFP / MANDEL NGAN

Allant à l’encontre de son mari le Président Donald Trump, sa femme Melania s’impose en rendant visite à des enfants sans papiers. En effet, Melania Trump s’est de nouveau rendue ce jeudi à la frontière du Mexique, à Tucson, dans l’Arizona, pour y rencontrer des enfants sans-papiers, alors que nombre d’entre eux sont toujours séparés de leurs parents, un symbole de la crise migratoire en cours aux États-Unis.

De plus,  la Première dame des States doit visiter un centre des services des douanes et de la police aux frontières afin d’évoquer la situation à la frontière sud du pays avec les autorités locales. Plus de 2 300 sont séparés de leurs parents ! Après la mise en œuvre d’une politique de tolérance zéro par Donald Trump début mai, les poursuites systématiques engagées contre les parents traversant la frontière avec leurs enfants avaient abouti à leur séparation en quelques semaines.

Mais par un revirement du Président Trump face au tollé que des enfants enfermés loin des leurs avaient provoqué sur tous les réseaux sociaux, cette pratique de séparation a été annulée la semaine dernière par Donald Trump. La politique migratoire a aussi exacerbé les antagonismes entre partisans et détracteurs du président. M. Trump, qui veut réduire l’immigration voire la supprimé, a demandé au Congrès à majorité républicaine de résoudre la question à travers une grande réforme migratoire. Mais les parlementaires n’ont pas réussi à se mettre d’accord sur un projet de loi viable et un texte de compromis a été largement rejeté mercredi par la Chambre des représentants.

La semaine dernière déjà, Mme Trump avait visité un centre à McAllen, grande ville texane, où elle avait salué la gentillesse dont du personnel. Elle avait aussi souhaité je cite : “aider à réunir ces enfants avec leurs familles aussi vite que possible”. Sa visite surprise avait créé une polémique. Elle portait à l’aller comme au retour une veste avec, écrit dans le dos en style graffiti : “Je m’en fiche complètement, et vous ?”. Ce message sibyllin a suscité des interprétations contradictoires, certains assurant que c’était en référence aux enfants séparés, d’autres que le message était adressé aux médias qui critiquent l’administration Trump et perso je pense qu’il était plutôt adressé à son mari. En toutes sincérités je crois qu’à force de tirer sur la corde elle finit par se rompre ! En attendant bravo à elle de prendre ses responsabilités de cette façon et à mon sens elle sera vu plus comme une grande dame que comme un mannequin style potiche que son mari veut imposer…. Paola





Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire