Cameroun – Ahurissant







BRésultat de recherche d'images pour "image hôpital central de yaoundé"onjour à toutes & tous ! J’ai trouvé hier ce post sur le réseau social Facebook et je suis tellement sidérée que je n’ai pu m’empêcher de le partager avec vous et je vous le pose ici tel que je l’ai trouvé, sans avoir changé ni un point, ni une virgule : 

DÉNONCIATION

13 FEMMES ET 11 BÉBÉS ENFERMÉS DANS UNE SALLE À L’HÔPITAL CENTRAL DE YAOUNDÉ DEPUIS PLUSIEURS MOIS COMME DES PRISONNIERS

Le TGV de l’info à eu vent d’un traitement inhumain qu’on infligent aux femmes et aux nouveaux nés depuis plus de 4 mois. Les investigations que nous avons menées font état de ce que 11 femmes ont donné naissance à l’hôpital central par césarienne. Après l’opération, l’hôpital leur a produit des factures exorbitantes qui varient entre 200 000 FCFA et 300 000 FCFA. N’ayant donc pas assez de moyens pour payer lesdites factures dans un délai de 07 jours, l’hôpital les a sommé de libérer les lits. C’est ainsi qu’on les a entassé comme des animaux (cf photos ci-dessus) dans la chambre – très étroite- A35 de la maternité principale où elles dorment à même le sol. << On ne sort même pas, on ne voit même pas le dehors. Nous sommes traiter ici plus que des prisonnières. Ils n’ont même pas pitié des enfants qui viennent de naître. Nous sommes obligés de sécher les habits des enfants à la fenêtre par ce qu’on a pas accès au dehors (cf photo 2). Quand on a faim on fait appel aux virgiles de nous acheter à manger. Parfois ils acceptent parfois, ils refusent. Nous avons proposé au Directeur par le biais de la majore de signer un engagement pour aller travailler et payer il a refusé. On a même avancé le peu d’argent qu’on avait sur nous il a refusé exigeant qu’on paye tout jusqu’au dernier centime>>, lance avec une tonalité pathétique une concernée. 
Le Directeur de l’hôpital tient-il compte des conditions et les risques auxquels ces femmes et leurs enfants sont exposés ? Est-ce que c’est parce qu’elle sont pauvres et ne peuvent payer les factures dans les délais prévu qu’on doit leur réserver une piètre existence? À quoi sert le service social dans cet hôpital ?

VOILÀ DONC LE VIVRE ENSEMBLE QU’ON NOUS CHANTE TOUS LES JOURS.

Paul CHOUTA (PC) le TGV de l’info

Voilà très chers(es) amis(es) ce qui se passe en Cameroun et là les médias oublient d’en parler, c’est juste ignoble, inhumain et contraire au droits de l’homme. Des gros cons (permettez moi l’expression) ne pensent qu’à l’argent et ce Directeur d’hôpital ne fait rien pour arranger les choses… N’hésitez pas à inter réagir directement sur le site, le monde doit savoir ce qui se passe et ce que le gouvernement Biya laisse faire, puisque c’est lui qui met les gens en poste ! A vos claviers très chers(es) amis(es), je vous souhaite néanmoins une bonne journée  ! Paola





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire