Cameroun – Détention arbitraire d’un journaliste





Gustave Flaubert Kengne

J’apprend à l’instant que LE JOURNALISTE GUSTAVE KENGNE  a été arrêté juste parce qu’il était en possession de tracts au nom du Regroupement des médias citoyens. C’est un mouvement qui regroupe les journalistes et dont Gustave Kengne est coordonnateur. Les tracts ont été mis sous scellés au TM de Bafoussam et portent la mention :
“Non au musèlement des journalistes ! Non au holp up électoral “.

Il a été arrêté à 11h et à 17h il était déjà en prison : C’est juste incroyable puisqu’il n’a pas eu droit à un avocat pour le défendre, même pas de garde à vue avec audition, alors que l’infraction qui lui est reproché est : 
« Participation à des hostilités contre la patrie » ! Je rappelle que ce motif est passible de peine de mort selon l’article 102 (a) de la loi N° 2016/007 du 12 juillet 2016 portant du Code pénal. Avec cette arrestation arbitraire, c’est toute la liberté de la presse qui est menacée

Michel Biem Tong

Je crois que nous journalistes, écrivains, professeurs, poètes, chanteurs, administrateurs de site internet doivent demander la libération immédiate du Gustave Kengne, car on s’aperçoit que le gouvernement Biya qui a déjà nommé son gouvernement (non confirmé) a peur de ce qui peut se passer  en  Cameroun déjà qu’à cause de lui le NO est en guerre, la crise anglophone qui dure depuis 2016 est de sa faute et la fraude électorale est prouvée… Le monde doit le savoir !!
LIBÉREZ GUSTAVE KENGUE & MICHER BIEM TONG AINSI QUE TOUS LES JOURNALISTES ENFERMES INJUSTEMENT ! Paola





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire