Namibie – La Namibie vend des animaux





Nous allons terminer cette journée par une information qui nous concerne toutes & tous. Vous savez très bien que le changement climatique est très important et la Namibie, au nord de l’Afrique du Sud, vit sa pire sécheresse depuis 59 à 90 ans selon la météo locale. C’est une situation critique qui met à mal la population ainsi que la faune et la flore.
Après avoir déclaré l’état de catastrophe naturelle, le pays s’est décidé à mettre en vente des animaux sauvages afin de limiter les pertes et de sauvegarder les espèces.
C’est depuis mai, que la Namibie a déclaré l’état de catastrophe naturelle en raison de la sécheresse inédite depuis des décennies. Elle a décidé de mettre en vente un millier d’animaux sauvages pour limiter les pertes animales et disposer de 1,1 million de dollars pour la conservation des espèces, a annoncé samedi 15 juin le ministère de l’Environnement.

Le pays souffre d’une des pires sécheresses de ces dernières années. La météo locale estime que dans certaines parties du pays, il s’agit de la pire sécheresse depuis 59 à 90 ans. “ Cette année étant une année de sécheresse très dure, le ministère aimerait vendre différents types d’animaux qui se trouvent dans des zones protégées afin de générer des fonds qui sont nécessaires pour les parcs et la gestion de la vie sauvage ”, a déclaré le porte-parole du ministère, Romeo Muyunda.
Pour leur éviter de mourir de faim, le gouvernement a donc décidé de prendre des mesures drastiques en vendant ses animaux sauvages. En plus d’une entrée d’argent potentielle pour lutter contre les effets de la sécheresse, c’est un des moyens trouvés pour permettre aux animaux restant de survivre en ayant suffisamment à manger : Pour Romeo Muyuda,  les conditions de pâturage dans la plupart des parcs sont extrêmement mauvaises et s’ils ne réduisent pas le nombre d’animaux, beaucoup d’entre eux mourront de faim.

La Namibie est le pays de tous les déserts et en avril, un rapport du ministère de l’Agriculture avait indiqué que 63 700 animaux avaient péri en 2018 en raison déjà de la sécheresse. La Namibie a m le gouvernement de la Namibie va mettre en vente 1 millier d’animaux, il s’agit de :
– 600 buffles
– 150 springboks
– 65 oryx
– 60 girafes
– 35 élans
– 28 éléphants
– 20 impalas et 16 kudus afin d’obtenir 1,1 million de dollars destinés à la conservation des espèces. Il y a actuellement :
– 960 buffles

– 2 000 springboks
– 780 oryx et 6 400 éléphants dans les parcs nationaux.

Les moyens de subsistance d’une majorité de Namibiens sont menacés, notamment ceux qui dépendent des activités de l’agriculture. Le voisin de la Namibie, l’Afrique du Sud avait dû faire face à une sécheresse sans précédent en mai 2018. Les experts estimaient alors que Le Cap, une des principales villes du pays, serait la première métropole au monde à être privée d’eau. Un manque redouté par les habitants.
Mais c’est la préoccupation des plus grands de ce monde et du moindre commun des mortels, car on se rend bien compte que le dérèglement climatique est réel, les saisons n’en sont plus, l’été est en hiver et vice et versa.
Prenons tous conscience de ce fait et faisons tous attention à l’eau c’est un bien précieux qu’il faut savoir préserver.
Je vous retrouve demain et je vous souhaite à toutes & tous une excellente soirée, remplie de sérénité. Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire