France – A quand le féminicide reconnu dans le droit français ?





Je vais terminer cette journée par quelque chose d’important qui pour le moment ne fait pas vraiment réagir l’opinion public qui préfère se cantonner dans tout ce qui est politique !
Alors, qu’est-ce que le féminicide ? = Un petit rappel :
Le féminicide (ou fémicide, gynécide, gynocide) est par définition le meurtre d’une ou de plusieurs femmes ou filles en raison de leur condition féminine.
Le terme, inventé par la sociologue américaine Diana E. H. Russell en 1976, définit ” le meurtre de femmes commis par des hommes parce ce que sont des femmes “.

De plus le mot ” féminicide ” n’est entré dans le dictionnaire Le Petit Robert français qu’en 2015. Il faut savoir que si le féminicide n’a aucune existence légale en France, le féminicide est un crime reconnu par plusieurs pays d’Amérique latine”. 

Le féminicide s’en va en croissant et plus encore sans que le gouvernement ne vote une loi contre les assassinats de femmes.
En effet hier c’était la 85 ème femme tuée par son conjoint ! 85 femmes tuées depuis le début de l’année 2019, !
Cette 85 ème victime était enceinte et à été assassiné par son ex-compagnon. En 2018 c’est 121 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-compagnon  ! Malgré des plaintes déposées par ces femmes contre des conjoints ou ex conjoints violents, la plupart du temps les dites plaintes ne sont pas prises vraiment au sérieux ou restent lettres mortes …..
Cette triste réalité est dénoncée par le groupe ” Féminicides ” auteur d’un recensement minutieux de ces actes afin que ces victimes  ne restent pas invisibles.  Les militants(es) estiment que la hausse dramatique des féminicides pourrait s’expliquer par une trop grande clémence des tribunaux envers les auteurs de ces violences, une mansuétude qui générerait un sentiment général d’impunité ainsi que le silence des médias !

D’après les bénévoles et à la suite des comptes rendus de leurs investigations, ce ne sont pas des drames familiaux, ni des drames de la séparation, ni même des crimes passionnels, mais ce sont des féminicides perpétrés par des hommes frustrés qui pensent détenir un permis de tuer !
Nous ne devons pas oublier, qu’aujourd’hui, une femme meurt tous les deux jours sous les coups de son conjoint ou ex-conjoint.

Qu’elles s’appellent Monica, Pascale, Séverine, Isabelle, Sylvie, Béatrice, entre autres, toutes ont été tuées dans différentes régions de France, à Toulouse, Nantes, Cannes ou encore Cayenne et par leur travail de recensement, les bénévoles de l’association se battent pour préserver la mémoire des victimes, sous le slogan “ Ne les oublions pas ”.
Voilà très chers(es) amis(es) de quoi je voulais parler ce soir, je pense que cette bataille est importante et que tous nous devons nous montrer vigilants(es) face à des femmes en détresse et essayer de les diriger vers les services adéquats.
Je vous souhaite à toutes & tous une douce soirée remplie de sérénité.
Paola




Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire