Zimbabwe – l’Adieu à Feu Mugabe





Vu par certains comme un héros et par d’autres un tyran, le Zimbabwe fait aujourd’hui ses adieux à Robert Mugabe, malgré que l’enterrement n’aurait lieu que dans un mois !
Hospitalisé dans un hôpital de luxe à Singapour où il allait régulièrement se faire soigner le vieux Mugabe agé de 95 ans à rendu l’âme !
Acclamé pour avoir rendu au Zimbabwe son indépendance, après 37 ans de règne autoritaire, il laisse son pays exangue.
Ce sont une vingtaine de dirigeants ou ex dirigeants africains ainsi que plusieurs dizaines de milliers de personnes qui sont attendues depuis ce matin dans les gradins du stade national des sports de la capitale, Harare, pour des funérailles en grand apparat.

Contraint à la démission par un coup d’état il y a deux ans, il laisse derrière lui un pays meurtri par la répression et ruiné par une crise économique sans fin qui a plongé une large part de sa population dans la misère.
Des louanges fait à son encontre sont loin d’être partagées dans les rues de la capitale, Harare, par le Zimbabwéen moyen entièrement accaparé par sa survie quotidienne, entre chômage, inflation à trois chiffres et pénuries de produits de première nécessité.
Robert Mugabe a encore réussi à diviser son pays après sa mort sur la question de son enterrement.

Pendant plusieurs jours, sa famille s’est battue pied à pied pour obtenir qu’il soit inhumé dans son village du district de Zvimba, à une centaine de kilomètres de Harare tandis que le gouvernement voudrait qu’il soit au Panthéon local aussi un compromis à été trouvé et Mr Mugabe sera bien inhumé au monument national d’Harare mais pas avant un mois, le temps de lui construire un mausolée. « On ne l’enterrera qu’une fois la construction de ce mausolée achevée », a dit le président Emmerson Mnangagwa.
Que cet homme repose donc en paix, Dieu lui seul sera juge.
Je vous souhaite à toutes & tous une excellente soirée entourés(es) des personnes que vous aimez !
Paola




Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire