Mali – J-2, soutient au Journaliste Abdoul Niang

Je vais donc terminer cette journée par une info diffusée sur Facebook et que j’ai promis de partager, là voici telle quelle !!

C’est le 31 octobre que sera jugé le journaliste Abdoul Niang au Tribunal : JOUR -2 alors RENDEZ-VOUS LE 31 OCTOBRE 2019 AU TRIBUNAL DE LA COMMUNE V

Il est demandé à tout les Amis , les Sympathisants , les Membres et les Partenaires de l’Association_FASO_NI_DAMBÉ de sortir massivement ce jour pour Soutenir le Journaliste Abdoul Niang, porte parole du_F_N_D au tribunal de la Commune V du district de Bamako

Je rappelle que le tribunal de la commune V est situé à la rive droite dans le quartier Torokorobougou non loin du marché, aux alentours de la Radio Nièta , la mairie de la commune V et CAP de Torokorobougou.
Pour plus infos appelez les numéros suivants :
71743754 Satigui Konaté
64898093 Samba Visionnaire .

Alors comme j’ai voulu en savoir plus et pourquoi ce journaliste était jugé, j’ai fouiné un peu et voilà le pourquoi du comment : Apparemment, Abdoul Niang et un de ses amis Bouba Fané considérés comme des activistes étaient de nouveau face au Procureur de la République, près du tribunal de la commune V Mardi dernier. Ils font face à une plainte des deux syndicats de magistrats ( Sam et Silma). Ils sont poursuivis pour outrage aux magistrats en exercice dans leur fonction. Après plusieurs interrogations par le procureur, Ladji Saara, l’audience a donc été fixée au 31 octobre prochain.

Déjà en septembre dernier, deux agents en civil de la brigade d’investigation judiciaire (BIJ) qui n’ont pas décliner leur identité ont demandé au journaliste de les suivre. Celui-ci refuse sans savoir qui ils sont et appelle le Ministre de la sécurité qui confirme donc l’identité de ces messieurs.
Abdoul Niang est donc conduit dans les locaux de la BIJ pour être questionné toute la nuit, le matin il en ressort sans ses téléphones portables.
Il y retourne le lendemain pour récupérer son bien, sans qu’aucunes questions lui soit posé ! Néanmoins on lui fait savoir qu’on pourrait le rappeler la semaine suivante car la procédure ne serait pas terminée. L’homme est visé par une plainte des syndicats de magistrats du Mali.

C’est une vidéo d’Abdoul Niang et Bouba Fané qui est à la base de ces ennuis judiciaires. Les hommes, soutiens du président de la République annoncent avoir des preuves d’une ” infiltration ” de la grève illimitée des syndicats de magistrats par les membres de l’opposition politique. Vérité ou intox là est la question, mais c’est tout le travail journalistique qu’on essaie d’atteindre, et que l’on soutienne un parti ou un autre un journaleux se doit de dire la vérité et rien que la vérité et ça impartialement…. Est-ce le cas ?

” Dans les faits reprochés, on parle de tout sauf de diffamation et cela me suffit ” ajoute le  journaliste d’un air serein.
Alors bien entendu j’ai lu les commentaires de certaines personnes qui disent carrément qu’elles s’en foutent, que Mr Niang n’est qu’un jean foutre, qu’il n’est pas intéressant, forcément lui ne parle pas de cul tout le temps, il pose des questions là où ça fait mal et dans ce contexte, on peut dire que c’est tout le journalisme qui est visé ! Alors si vous croyez à la valeur d’un homme, à ses infos dans le domaine journalistique, infos qui ne plaisent pas aux puissants, parce que réelles, c’est pour cela qu’ils traitent les gens d’activistes, rendez-vous à l’endroit donné pour soutenir un homme qui ne dit que des vérités qui dérangent !

Sur ce la bonne soirée à vous et aux vôtres, qu’elle soit douce et sereine. Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire