Monde – Un article tellement vrai !!

 Bonjour à toutes & tous, aujourd’hui je partage avec vous un article daté du 4 mai 2020 qui est super intéressant ! Je vous en joint le contenu.

POUR DIDIER RAOULT : « LE CONSENSUS , C‘EST PÉTAIN. »

Savoir que la fortune de Warren Buffet , le quatrième homme le plus riche du monde, a fondu de 50  milliards de dollars  depuis un mois , franchement, on s‘en moque un peu. D‘abord parce que ce n‘est pas un entrepreneur ou un industriel, et puis, parce qu‘à 89 ans, l‘oracle d‘Omaha pourrait songer à passer à autre chose que d‘ essayer de s‘enrichir un peu plus. Un peu comme le  fait Bill Gates avec sa fondation pour le bienfait de l‘humanité.

L’histoire a-t’elle tendance à se répéter? Hier , sur Histoire TV , on pouvait voir des images de 1940 avec un général Gamelin, remplacé ensuite par Weygand , diriger l’Armée française durant la drôle de guerre en étant complètement coupé de sa base. Confiné , dans le fort de Vincennes et enfermé dans  des principes dépassés, il commandait à distance des bataillons inutiles , laissés regroupés sur la ligne Maginot. Une  ligne qui finit par être contournée par les blindés  de Guderian qui ,après avoir laissé croire  à une invasion par la Belgique , passèrent à la surprise générale par les chemins encombrés de  la forêt des Ardennes , réputée infranchissable. À Bouillon ( nom prédestiné ?)sur la frontière, on oublia même de faire sauter les ponts !  Il faut décidément prêter beaucoup attention à  tout ce qui est réputé infranchissable.

Depuis longtemps, un jeune Général prônait  la  guerre  de mouvement avec un recours massif aux chars d‘assaut, l‘appui de la DCA et les fantassins. Une stratégie offensive qu‘il mit à profit lors de l‘attaque surprise menée du côté de Montcornet dans l’ Aisne où même s‘il ne réussit pas tout, ( avec des problèmes  de transmission et de ravitaillement)il  eût le mérite dans le  climat de défaite générale  de rappeler que la meilleure défense restait l‘attaque. Et que la plus fine  des stratégies  pour pouvoir opérer avait besoin de s‘appuyer sur un moral de vainqueur.  Malgré ses déboires , de Gaulle sut insuffler ce nouvel état d‘esprit. Il eût aussi le réflexe de faire accompagné d’un journaliste , et ainsi il ne tarda pas à faire les  titres de la presse française  en mal d‘hypothétiques bonnes nouvelles  .Weygand  fut bien heureux de les exploiter et de les ériger  en  modèle. Ensuite , sans états d’âme, et bravant touts les us et coutumes, l’intrépide Général prit sa meilleure plume pour écrire directement su président du Conseil Paul  Reynaud afin de  lui demander de changer de  stratégie militaire . On connait la suite , le jeune Charles devient sous- Secrétaire d’Etat à la Défense début juin ! De Gaulle avait réussi son entrée aux affaires: il n‘en sortira plus ,traversée du désert excepté  !

La crise révèle souvent les tempéraments Pour l‘instant , on n‘en a pas vu  beaucoup émerger à part bien sûr le fameux professeur Raoult , devenu très prisé de nos gazettes , et qui dans Paris  Match pose avec son équipe tout en prenant le soin de tordre le cou à ce conformisme politiquement correct qui nous fait tant de mal, ..Écoutons-le , cela fait du bien :
« On ne peut pas mener une guerre avec des gens consensuels. Le consensus c‘est Pétain….On ne critique pas les généraux pendant la bataille. L‘histoire tranchera …
Au fond je suis beaucoup plus proche des philosophes ou des anthropologues que des scientifiques français. L‘homogénéité de la pensée est un phénomène purement mécanique et mathématique qu‘on appelle l‘écart-type; plus l‘échantillon est important , plus l‘écart-type est petit. Le politiquement correct et la pensée conforme ne sont qu‘un effet de masse , à fuir… En France, nous sommes pétris de peur . Toutes nos structures sont paralysées par le risque. „
Il y en a qui vont se reconnaître ! Margaret Thatcher disait  : « il me semble que le consensus désigne le procédé par lequel on abandonne nos opinions, principes, valeurs et politiques.“
Ce qui revient au même!
Dans Les Échos , un consultant en organisation , Luc Bretones , président de « Purpose for good « , explique que :  » les organisations de demain ne pourront fonctionner que sur 3 principes, la décentralisation de l‘autorité, la transparence et la confiance ainsi que la responsabilisation des équipes“.
Précisément ce qui a fait défaut  dans notre gestion étatique  de la pandémie. Sachons nous en souvenir .
Les temps changent visiblement .  Dans Le Figaro du jour , on peut lire un grand appel de 29 éminents médecins dont un prix Nobel demandant une „libération de l‘hôpital du fléau bureaucratique,“
Le même appel n‘aurait intéresser personne il y a encore quelques semaines .
Vu hier le film de Jacques Becker „Touchez pas au Grisbi“ . C‘est fou comme les gens , dans les années 50-60,  s’attachaient à être bien habillés  , à commencer par Gabin. Cela veut dire quelque chose non ! Ou est -ce seulement une question de mode ?

Avec toutes les mesures administratives, j‘ai toujours l‘impression qu‘on cherche à nous  caporaliser  ! On a peur de quoi! Qu‘on reprenne  notre liberté , ou notre responsabilité Ce devrait être  pourtant l‘objectif de toute société , vouloir émanciper l‘individu . On aurait pu viser à un  déconfinement progressivement, région par région. Non, c’est plus fort que nous , il faut tous faire pareil ! On a peur de quoi ? D‘un éclatement du pays? Valérie Pécresse suggère un retour progressif des salariés en télétravail „nous voulons tendre vers un objectif de 90% la deuxième semaine après le 11 mai, puis de 80 % jusqu’à l‘été . » C est du bon sens , mais est-ce ce bon sens que l‘on recherche  ?

« Nous devons beaucoup à nos amis morts ,nous leur devons tant d‘années volées. Alors ce qu‘ils nous demandent à voix basse , il faut le faire tout de suite.“
Roger Nimier
(Le Hussard bleu)
Robert Lafont ( Source entreprendre.fr)4/5/2020
Photos prises par moi sur le net ! Paola

Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire