Egypte – Du temps des Alaouites

On va terminer cette journée en faisant un tour d’histoire….
C’est l’histoire de l’ Egypte sous les Alaouites !
La dynastie Mohamed Ali de 1805 à 1953 est une période de réformes et de modernisations accélérées qui ont permis à l’Égypte de devenir un des pays les plus développés en dehors de l’Europe. Cependant, ces efforts ont entraîné des dépenses gouvernementales excessives qui ont conduit l’État à la faillite et à la dépendance progressive du Royaume-Uni.
Avec l’affaiblissement de ce dernier après les deux guerres mondiales, les mouvements patriotiques et démocratiques égyptiens montèrent en puissance et finirent par obtenir l’indépendance, puis l’abdication du roi et la proclamation de la République arabe d’Egypte.  

En 1798, les troupes françaises dirigées par Napoléon prirent l’Egypte qui était tenue par les Ottomans. Soutenus par les Britanniques, les Ottomans envoyèrent une armée pour la reconquérir. Les Français furent défaits à la bataille d’Aboukir et perdirent l’Égypte. Mohamed Ali, numéro deux de l’armée ottomane, d’origine albanaise, émergeait alors comme figure principale en Égypte.
Les Britanniques, voulant conserver leurs forces pour faire face à Napoléon en Europe et garder une bonne relation avec l’Empire ottoman, s’abstinrent d’occuper le pays.
À leur départ, une guerre civile tripartite éclata entre l’armée régulière ottomane, les mamelouks et les mercenaires albanais menés par Mohamed Ali. Cette guerre civile dura 4 ans, de 1803 à 1807. Mais dès 1805, la victoire de Mohamed Ali s’annonça quand le sultan ottoman Sélim III le reconnut comme gouverneur d’Égypte.
Dès lors, il pouvait consolider son pouvoir et fonder une dynastie  indépendante.

Pour moderniser son armée, Mohamed Ali Pacha s’était tourné vers la France, qui saisit l’occasion de contrer l’alliance anglo-turque. Des officiers de l’armée française entraînent l’armée égyptienne et sont appelés nizamiye.
En 1808, Mohamed Ali commença son programme d’achat des terres dans toute l’Égypte.
Les propriétaires étaient forcés de lui vendre leurs parcelles à des prix imposés par l’État qui ne correspondaient pas à leurs valeurs réelles, sous forme de pensions périodiques.
Ainsi, Mohamed Ali devint le plus gros propriétaire terrien en Égypte.
Il fit reconstruire la ville d’Alexandrie aux alentours de 1810.
Pour éliminer une menace contre son pouvoir, Mohamed Ali fit massacrer la plupart des généraux mamelouks en 1811.
Pendant la période 1818 – 1820, Mohamed Ali poussait à d’autres réformes: amélioration de l’administration financière et de l’agriculture, modernisation des structures, appel à des techniciens étrangers.

En 1819, il commença la construction du canal Mahmoudiya pour irriguer la ville d’Alexandrie avec les eaux du Nil et en 1850, Alexandrie avait retrouvé la splendeur des temps anciens.
L’éducation était encouragée, surtout la médecine. Mohamed Ali en 1826 envoya des étudiants en France, ce qui constitue le mouvement Rifa’at al-Tahtawi.
En 1824, un certain Ahmad, originaire du village d’al-Salimiyyah, à quelques kilomètres de Thèbes en Haute Egypte se proclama prophète et se souleva contre le régime de Mohamed Ali. De 20 000 à 30 000 personnes se joignirent à lui, la plupart sont des paysans, puis des déserteurs de la force Nizam Gedid.
Les paysans étaient fort mécontents des réformes de Mohamed Ali, surtout en raison de la hausse des impôts et les corvées. La plupart de ces pauvres gens n’ont d’autres armes de combat que des longues cannes nabbout caractéristiques des paysans égyptiens.
Cette révolte fut réprimée dans le sang, avec environ un quart des insurgés massacrés. C’était la dernière tentative des gens du pays pour renverser le régime du gouverneur Mohamed Ali.

Dans les années qui suivent le pays restait très calme. Les soldats étaient hautement entraînés et hautement disciplinés. Les voyageurs pouvaient naviguer sur le Nil ou prendre des routes terrestres sans crainte d’être attaqués par des bandits.  
En 1842, l’Égypte fut frappée par une grande crue du Nil qui détruisit des récoltes. La même année, une épidémie emporta un grand nombre d’animaux.
Et en 1843, c’est une invasion de sauterelles qui provoqua une famine causant la dépopulation de plusieurs villages. Après presque un demi-siècle à la tête de l’Égypte, en juin 1848, Mohamed Ali ne fut plus capable d’administrer le pays.
Il cessa de gouverner et mourut le 02 août 1849.
Cet homme était-il ambitieux, ou ne voulait-il que le bien de son pays, l’histoire raconte le contraire et d’autres hommes comme lui sont venus et d’autres viendront malheureusement.
Je vous souhaite à toutes & tous une bonne fin de journée ainsi qu’une bonne soirée ! Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire