Cameroun – Un humanitaire tué vendredi

Après l’assassinat des humanitaires d’ACTED au Niger dimanche, deux jours avant, c’est à dire vendredi, c’est un humanitaire qui se faisait tué par les djihadistes dans le N/O anglophone du Cameroun. Il faut dire que depuis 2017, des séparatistes anglophones combattent l’armée dans les deux régions anglophones du Cameroun, avec un conflit qui a fait au moins 3000 morts. Cet humanitaire a été tué vendredi 7 août dans le Nord-ouest du Cameroun, l’une des deux régions anglophones du pays en proie à un conflit indépendantiste, a annoncé le bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) au Cameroun est un membre du personnel d’une ONG locale présente dans le Nord-Ouest, partenaire de plusieurs agences des Nations Unies. “Cette personne a été enlevé à son domicile dans la localité de Batibo puis tuée par des individus armés non identifiés“, a indiqué OCHA samedi dans un communiqué.

Onu | Cameroun: un humanitaire tué dans le Nord-Ouest anglophone ...

Ce meurtre est le dernier d’une série d’attaques, d’extorsion violente et de harcèlement contre des humanitaires présents dans les régions anglophones”, a ajouté OCHA.
Depuis 2017, des séparatistes anglophones combattent l’armée dans les deux régions anglophones du Cameroun, le S/O et le N/O, dans un conflit qui a fait au moins 3000 morts et forcé plus de 700.000 personnes à fuir leur domicile, selon des ONG.
Je suis indignée et attristée par le meurtre d’un autre travailleur humanitaire dans la région du N/O du Cameroun», a réagi Siti Batoul Ousein, coordonnatrice par intérim de OCHA au Cameroun. Il s’agit du deuxième meurtre d’un humanitaire en un mois au Cameroun anglophone.

Le 10 juillet dernier, c’est un agent de santé communautaire (médecin) soutenu par Médecins Sans Frontières (MSF) qui avait été assassiné dans le Sud-Ouest.
La violence contre les travailleurs humanitaires n’est acceptable et cela met en péril l’accès à une assistance indispensable pour les personnes touchées par la crise dans les régions anglophones du S/O et N/Ouest», s’est offusquée Mme Oussein.
Elle a réitéré l’appel lancé par l’ONU en demandant “à tous les acteurs armés de s’abstenir de toute attaque ou obstruction à l’encontre des travailleurs et organismes humanitaires dont dépendent tant de vies“.
Dans les régions anglophones du Cameroun, les séparatistes comme les soldats sont régulièrement accusés par des ONG d’exactions contre les civils.

Certains vous diront que tous ces humanitaires n’ont qu’à rentrer chez eux et s’occuper de leurs affaires, mais quand on a un tant soit peu un gouvernement défaillant, il est normal que les ONG réagissent, que ce soit en France ou dans d’autres pays !
Tout le monde sait que la plupart des armes vendues en Afrique proviennent de France ou des Etats-Unis, ou encore des trafiquants qui se font un max de pognon, mais certains êtres humains n’ont qu’une idée, aider des populations en détresse, qui elles ne demandent qu’à vivre en paix et en harmonie avec les autres… Parce que qu’ils soient anglophones ou francophones, ils sont tous camerounais, et j’irais même plus loin, tous africains !
On peut dire alors que la haine du blanc est bien plus tenace en Afrique qu’ailleurs, seulement on vous dira que ce sont les tous les blancs qui sont racistes !
Et bien ce n’est pas mon point de vue !
Comme partout dans le monde il y a des bons et des mauvais, mais franchement, vous avez déjà vu, vous, un africain d’Afrique, un vrai, venir soigner les gens chez les “Petits Frères des Pauvres”….. Moi jamais !!! Alors faut pas généraliser n’est-ce pas ? Quand des êtres humains ont besoin d’aide, certains sont là, d’autres pas………
Paola

Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire