Centrafrique – La France engage des avions de combat aux côtés de l’ONU

J’ai appris que des avions français ont effectué vendredi 14 août une démonstration de force contre un groupe armé dans le Nord-Ouest de la Centrafrique en soutien des Casques bleus, a affirmé lundi 17 août le porte-parole de la Mission des Nations Unies.
C’est la quatrième fois depuis le déploiement des Casques bleus en 2014 qu’il est annoncé officiellement que Paris a engagé des avions de combat pour soutenir la Mission des nations unies en Centrafrique (Minusca).

D’après Vladimir Monteiro, il y aurait eu des affrontements entre (le groupe armé) 3R et la Minusca vendredi dernier, avec des tirs et usage de matériel lourd par les éléments des 3R . Il a ajouté, je cite : ” Nos Casques bleus sont parvenus à mettre en déroute ces éléments, trois bases vers la ville de Bocaranga ont été détruites et l’opération se poursuit “. Le 3R, groupe Retour, Réclamation et Réhabilitation, très présent dans l’Ouest et le Nord-ouest de la République centrafricaine, avait suspendu depuis début juin sa participation à l’accord de paix qui lie le gouvernement à quatorze groupes armés le 6 février 2019. Les 3R sont l’un des principaux groupes armés du pays, principalement composé de Peuls et actif dans l’ouest du pays.

La Minusca tente depuis le début de l’année de contrer ce groupe armé, qui menace notamment l’axe reliant le Cameroun à la capitale centrafricaine, vital pour l’économie du pays. Mi-juillet, déjà un casque bleu rwandais avait été tué par une attaque des 3R.
À quelques mois d’une élection présidentielle prévue en décembre, et malgré l’accord signé en février 2019, la Centrafrique est toujours en proie aux exactions des milices, et seulement une petite partie du territoire est contrôlé par le gouvernement.
Il est évident que l’épidémie de Covid19 ne doit surement pas arrangé les choses, mais la Minusca dispose en ces rangs des équipes médicales habitués à soigner pratiquement toutes les maladies à virus tout autant que les blessures par balles !
Espérons néanmoins que ce ne soit pas encore la population qui fasse les frais de toutes ces dérives… Je crois que les hommes et leurs pouvoirs n’ont pas finit de faire couler le sang de l’Afrique !
Essayons d’être quand même positifs et de passer une bonne journée ! A plus tard. Paola

Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire