Afrique du Sud – Covid-19 : l’Afrique du Sud ferme ses frontières terrestres

Le pays est aux prises avec une recrudescence sans précédent de cas alimentés par un nouveau variant du coronavirus.
A ce jour le nombre de cas est de : 1 296 858 cas & 35 946 décès
Dimanche 10 janvier le nombre de cas était de : 1 235 782 cas & 33 223 décès !
En quatre jours ce nombre est juste inouï d’où la fermeture des frontières.

Un militaire sud-africain à la frontière avec le Zimbabwe, le 8 janvier 2021.
Un militaire sud-africain à la frontière avec le Zimbabwe, le 8 janvier 2021. GUILLEM SARTORIO / AFP

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a annoncé la fermeture pour un mois des frontières terrestres du pays, le lundi 11 janvier, ainsi que le prolongement des mesures contre le Covid-19, alors que l’Afrique du Sud est aux prises avec une recrudescence sans précédent de cas alimentés par un nouveau variant du coronavirus.
Les 20 postes-frontières terrestres d’entrée dans le pays vont être fermés jusqu’à la mi-février, pour éviter toute « congestion ».
Seuls les convois de marchandises et les personnes voyageant pour des raisons médicales ou liées à leurs études seront autorisés à les emprunter.

Cette décision survient après que des milliers de personnes ont tenté d’entrer en Afrique du Sud depuis le Zimbabwe voisin, où un nouveau confinement a été mis en place.
Le week-end du 9 et du 10 janvier, l’afflux de personnes voulant quitter le Zimbabwe a pris de court les responsables de l’immigration au poste-frontière de Beit Bridge, le deuxième plus important d’Afrique du Sud, où des foules en colère ont été bloquées dans des embouteillages.
Alors qu’un variant plus transmissible du coronavirus est responsable d’une grande majorité des nouveaux cas, le pays de 59 millions d’habitants recense officiellement plus de 1,2 million de contaminations, dont 33 500 morts.

Quelque 4 600 décès ont déjà été enregistrés pour le seul mois de janvier. L’Afrique du Sud devrait bientôt recevoir ses premiers vaccins : un million de doses en janvier, puis un demi-million le mois suivant. Le gouvernement espère vacciner les deux tiers de sa population d’ici à la fin de l’année. Pays le plus industrialisé du continent, mais aussi le plus touché par la pandémie, l’Afrique du Sud a renoué en décembre 2020 avec un confinement partiel. La vente d’alcool a été interdite et le port du masque est devenu obligatoire. Un couvre-feu est en place de 21 heures à 6 heures du matin. Toutes ces mesures ont été prolongées lundi jusqu’à nouvel ordre.
(Source : Le Monde – Publié avant hier à 09h11, mis à jour à 09h26) 

Sachant que la France en fabrique pas, d’après les bruits qui courent, Trump n’a pas l’intention de faire vacciner les africains, pourtant les laboratoires américains Pfitzer et Moderna tournent à plein régime pour fournir partout leurs vaccins à qui les achètent (les gouvernements), mais si comme en Israël par exemple malgré des injections massives aux populations, pourquoi donc le nombre de malades augmentent ?
Ces vaccins ne seraient-ils pas aussi efficace qu’ils veulent le dire.
Perso je pense qu’on a pas assez de recul pour cette vaccination, déjà quand on vaccine des gens contre la grippe, ce n”est pas la même grippe qui sera là !!! Cherchons l’erreur.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola" mon second prénom
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire