Burkina Faso – Des soignants du CHU de Caen opèrent à cœur ouvert au Burkina Faso, pour la première fois

Nous allons commencer la journée avec une nouvelle de “Normandie actu”.
C’était une grande première pour le Burkina Faso, et aussi pour l’ONG La Chaîne de l’Espoir. Des soignants de Caen (Calvados) ont opéré cinq enfants à cœur ouvert.

Des soignants de Caen ont fait le voyage au Burkina Faso pour opérer cinq jeunes souffrant de pathologie cardiaque. (©DR)

Organisation non gouvernementale largement soutenue par des chirurgiens cardiaques et soignants de Caen (Calvados)La Chaîne de l’Espoir vient de boucler un nouveau chapitre de son histoire.
Depuis deux ans, des praticiens du centre hospitalier universitaire de Tengandogo au Burkina Faso sont accompagnés par cette ONG dans le but de mettre en place une unité de chirurgie cardiaque.
Du 11 au 16 janvier 2021, une équipe du CHU de Caen a ainsi participé aux premières opérations à cœur ouvert dans le pays, avec leurs confrères burkinabés présents sur place tout au long de l’année. Cinq patients âgés de 5 à 17 ans, ont ainsi pu en bénéficier. Gérard Babatasi, chef de service de chirurgie cardiaque du CHU de Caen, était accompagné pour cette mission de Mathilde Rohée, infirmière anesthésiste qui a pris sur ses congés personnels, et de Benoit Legrain, infirmier perfusionniste. 

Formation des soignants locaux

Ce programme d’accompagnement ne consiste pas seulement à la présence des chirurgiens caennais sur place quelques jours dans l’année, pour procéder à l’acte décisif. Il comprend également la fourniture d’équipements et de matériels nécessaires à ce type d’intervention, et surtout, tout un volet formation. Le renforcement des compétences des équipes médicales et paramédicales sur place est l’un des principaux enjeux de ce partenariat. À terme, l’objectif est de rendre autonomes les personnels de l’hôpital de Tengandogo pour ce type d’intervention.
« Jusqu’à présent, les enfants souffrant de pathologies cardiaques nécessitant une intervention à cœur ouvert ne pouvaient qu’être transférés en France avec le concours de la Clinique du Bois à Ouagadougou, la capitale, vers un CHU, ou alors aussi vers le centre cardio-pédiatrique Cuomo de Dakar », explique Gérard Babatasi.

4 400 enfants opérés par an dans le monde

Ce n’est pas la première fois que La Chaîne de l’Espoir participe à la mise en place d’un service de chirurgie cardiaque. L’engagement de l’ONG ne se limite pas à des opérations pures.
« Nous nous sommes organisés depuis plusieurs années maintenant pour former des chirurgiens en Asie et en Afrique. »
Depuis 1994, La Chaîne de l’Espoir ne cesse d’étendre son réseau. Elle est désormais présente dans 27 pays. Chaque année, 230 000 enfants bénéficiant des différents programmes de l’organisation, pour un total de 4 400 opérations.
Pratique. Il est possible de faire un don sur le site de La Chaîne de l’Espoir
(Source : Normandie actu – Par Maxence Gorregues Publié le 20 Jan 21 à 10:37 )

Comme vous pouvez le constater chers(es) amis(es), des hommes et des femmes se mobilisent pour sauver des petites vies, des vies de demain, ces enfants deviendront des adultes accomplis grâce à ces interventions chirurgicales qui leurs ont sauvé la vie et qui sait peut-être qu’eux aussi choisiront ce métier difficile de sauver d’autres enfants à leur tour.
Je trouve le geste beau et il se devait d’être mentionner par moi ce matin, parce que à part le Corona à toutes les sauces, les informations du monde sont quelques peu inaperçues.
Je reviens donc un peu plus tard et en attendant je vous souhaite à toutes & tous une agréable journée de jeudi. Prenez soin de vous.
Les images sur cet article ne sont pas ma propriété
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.