Centrafrique – Une femme tuée dans l’attaque d’un convoi de Médecins Sans Frontières (MSF)

Bonjour à toutes & tous, j’espère que votre début de semaine s’est passé dans une attitude positive, aussi aujourd’hui je vais partager avec vous un article du journal “Paris Match”.
Des hommes armés ont attaqué un convoi de Médecins sans frontières en Centrafrique, tuant une femme et blessant trois personnes. Une femme a été tuée et trois personnes blessées jeudi dans l’attaque par des hommes armés d’un convoi de Médecins sans frontières dans le nord de la Centrafrique, a annoncé samedi l’ONG dans un communiqué. “Deux pilotes de motos embauchés par MSF ont été pris dans une embuscade par des hommes armés en Centrafrique alors qu’ils transportaient des blessés à Batangafo”, une ville à 380 kilomètres au nord de la capitale Bangui, a écrit MSF dans un communiqué, précisant qu’une femme avait été tuée lors de cette attaque, et trois personnes blessées, dont un enfant. 

Le convoi était “clairement identifié”, a assuré l’ONG dans son communiqué. “Les deux motards, attaqués en plein jour, avaient chacun un dossard MSF et un petit drapeau sur la moto”, a précisé à l’AFP Caroline Ducarme, cheffe de mission de MSF en Centrafrique. L’organisation humanitaire a “condamné les incidents incessants qui affectent la mission médicale en Centrafrique et impactent sérieusement la santé de la population”. “C’est la troisième attaque en juin qui vise MSF et nos patients dans la zone”, située à une centaine de kilomètres de la frontière tchadienne, a souligné l’ONG.

Près de la moitié de la population était en “situation d’insécurité alimentaire”

La Centrafrique, deuxième pays le plus pauvre du monde selon l’ONU, est ravagée depuis 2013 par une guerre civile qui a néanmoins considérablement baissé d’intensité depuis 2018. Depuis fin décembre, face à une rébellion visant à le renverser, l’armée du président Faustin Archange Touadéra à peine réélu a reconquis une grande partie de plus des deux tiers du territoire que contrôlaient jusqu’alors des groupes armés rebelles, mais seulement grâce à l’engagement de centaines de paramilitaires russes dépêchés par Moscou. Des combats ont toujours lieu entre des groupes armés et les forces pro-gouvernementales.

L’ONU a estimé fin mai que près de la moitié de la population était en “situation d’insécurité alimentaire”, en raison de l’épidémie de coronavirus, mais également à cause de la situation sécuritaire. Cette annonce de l’attaque d’un convoi de MSF en Centrafrique intervient au lendemain de la mort de trois employés de l’ONG humanitaire, une Espagnole et deux Ethiopiens, dans une attaque dans la région en guerre du Tigré éthiopien.
(Source : ParisMatch)

Il est déplorable que des attaques se fassent contre des médecins, des personnes qui sauvent des vies. Comment peut-on être aussi insensible à la douleur humaine, quand un doc soigne un patient, il ne cherche pas à savoir si le malade fait parti d’un camp ou d’un autre, non il soigne sans se poser de questions car le serment d’Hippocrate est important pour tout le corps soignant et ces brigands un jour seront surement content d’avoir un doc, un chirurgien ou une infirmière pour panser leurs plaies !!
Sur ce je vous laisse, je vous retrouve dans l’après midi, en attendant, je vous souhaite une agréable journée de mardi.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire