Afrique – De l’histoire pour débuter la semaine

Bonjour lectrices & lecteurs du site, amis(es) du monde, nous allons commencer cette nouvelle semaine de janvier par un peu d’histoire, afin de nous remémorer les temps anciens, ceux qu’on ne raconte pas dans les livres d’écoles, mais qui parfois sont narrés par les anciens au coin d’un feu de bois ou des griots sous de grands baobabs.
Alors voici ces moments importants de l’Afrique qui concernent un 17 janvier.

17 janvier 1885 : Soudan – Victoire britannique à la bataille d’Abu Klea, pendant la guerre des mahdistes.
La bataille d’Abu Klea est livrée les 16 et 17 janvier 1885 pendant la guerre des Mahdistes au Soudan.
La guerre des mahdistes, ou guerre du Soudan, est un conflit qui oppose, au Soudan de 1881 à 1899, principalement les mahdistes soudanais, aussi appelés “derviches”, désireux d’établir un émirat dans la région, aux forces égyptiennes puis anglo-égyptiennes. Ce conflit a également impliqué l’Empire éthiopien, l’Italie, l’État indépendant du Congo et la France. Les combats qui se sont surtout déroulés au Soudan ont également touché le sud de l’Egypte, les zones frontalières de l’Erythrée et de l’Ethiopie. Le conflit s’est terminé par la défaite des mahdistes, vaincus par les forces anglo-égyptiennes commandées par Horatio Herbert Kitchener. Pour les britanniques, cette guerre est la “campagne du Soudan”, notamment racontée par Winston Churchill  qui y participa et l’appelle the River War (“la guerre du fleuve”, le Nil). Le Soudan anglo-égyptien fut créé à l’issue de cette guerre.
L’origine de ce conflit fut l’invasion égyptienne de 1819 par Méhémet Ali où les territoires de l’actuel Soudan sont passé progressivement sous administration égyptienne. Un système d’imposition élevé, et la domination turco-égyptienne étaient impopulaires pour les habitants. Certains fermiers ont quitté la vallée du Nil et se sont installées au Kordofan ou au Darfour. 

17 janvier 1959 : Mali – Naissance de la Fédération du Mali en Afrique de l’ouest. La fédération du Mali a rassemblé le Sénégal et la République soudanaise (actuel Mali) entre 1959 et 1960.
Après l’adoption de la loi-cadre Defferre du 23 juin 1956 et la disparition de l’Afrique Occidentale française (OAF) et l’Afrique Equatoriale française (AEF), le débat sur le fédéralisme divise la classe politique africaine. Ainsi, lors du congrès du Rassemblement démocratique africain (RDA)  au collège technique de Bamako entre le 25 et le 30 septembre 1957, Félix Houphouët Boigny et la section ivoirienne du parti défendent contre le reste des cadres une indépendance de chaque pays africain vis-à-vis des autres.
Le 15 février 1958, les partis africains réunis au Palais Bourbon à Paris refusent de s’unir sous la bannière du RDA et fondent à Dakar le 28 mars, face au RDA, le Parti du regroupement africain (PRA) partisan d’une unité fédérale africaine. Le 5 avril suivant, les élus du RDA au Grand Conseil votent en faveur de la création d’un exécutif fédéral, suscitant la colère de la Côte d’Ivoire, mais obtenant le soutien du guinéen Sékou Touré.
Revenu au pouvoir en mai 1958, Charles de Gaulle met sur pied avec Félix Houphouët-Boigny la communauté française, unissant la France et ses anciennes colonies sans satisfaire pleinement les nationalistes africains, qui réclament l’indépendance totale et immédiate lors du congrès du PRA des 25, 26 et 27 juillet 1958 au centre international Unafrica de Cotonou.
À la conférence de Bamako des 29 et 30 décembre 1958, initiée par Gabriel d’Arboussier, les représentants du Sénégal, de la République soudanaise (actuel Mali), de la Haute Volta (actuel Burkina Faso) et du Dahomey (actuel Bénin) écrivent l‘acte de naissance de la fédération du Mali, suivi le 14 janvier 1959 au palais du Grand Conseil de l’AOF, par la tenue de l’Assemblée constituante de la nouvelle fédération

17 janvier 1961 : Congo – Assassinat du leader congolais (-Kinshasa) Patrice Lumumba.  
Patrice Lumumba est un homme d’État congolais, premier Premier ministre de la République démocratique du Congo de juin à septembre 1960. Il est, avec Joseph Kasa-Vubu, l’une des principales figures de l’indépendance du Congo belge.
Il est considéré en République démocratique du Congo (RDC) comme le premier “héros national” du pays post-indépendance.

17 Janvier 1999 : France – Découverte d’un passager clandestin sénégalais  de quinze ans caché dans le train d’atterrissage d’un Airbus à Lyon, qui a survécu à une température de moins 20°C pendant les six heures de vol d’Afrique en Europe.
Sachant que les chances de survie sont inexistantes, ce jeune homme a eu vraiment beaucoup de chances et faut croire que les anges l’ont accompagné dans son périple. D’autres qui avaient utilisé la même technique sont décédés à cause du froid au cours du vol.

17 janvier 2002 : Congo – L’éruption du volcan Nyiragongo au Congo -Kinshasa provoque la destruction de près de la moitié de Goma, laissant 10 000 familles sans abri et des centaines de milliers de personnes sans moyens de subsistance.

17 janvier 2010 : Nigéria – Début des émeutes à Jos.
Les émeutes à Jos de 2010 sont un ensemble d’événements survenus en janvier 2010 à Jos la capitale de l’État du Plateau (Nigeria) qui ont provoqué la mort d’au moins 465 personnes dont 400 musulmans et 65 chrétiens, 1 000 blessés ainsi que 17 000 déplacés. Les événements ont commencé le dimanche 17 janvier 2010,selon des membres de la société civile cités par Human Rights Watch, à la suite d’une dispute autour de la reconstruction de bâtiments musulmans qui avaient été détruits en 2008, Selon le chef de la police de Jos qui a été démenti par les responsables musulmans, les événements ont été déclenchés par l’attaque de fidèles chrétiens à Nassarawa Gwom par de jeunes musulmans.
Le professeur Kabiru Mato de l’Université d’Abuja a minimisé le rôle de la religion dans les affrontements (Je ne vois rien de religieux. Même si la religion peut être la différence entre les deux factions, fondamentalement c’est la manifestation de la dépendance économique. Donc l’apathie sociale, la frustration politique, la privation économique et d’autres facteurs sont responsables.)

17 janvier 2012 : Mali – Début du conflit au Mali.
La guerre du Mali est un conflit armé qui a lieu au Mali depuis 2012, à la suite d’une insurrection de groupes salafistes djihadistes et indépendantistes pro-Azawad. Elle s’inscrit dans le contexte de la guerre du Sahel et des rébellions touarègues contre l’État malien. Le conflit est une des conséquences de la guerre civile libyenne après le renversement du régime de Kadhafi, des arsenaux militaires sont pillés par des groupes armés, tandis que des mercenaires touaregs au service de la Jamahiriya arabe libyenne fuient vers le Sahara et rejoignent des mouvements rebelles avec armes et bagages.
Le 17 janvier 2012, les rebelles touaregs du MNLA (indépendantiste) et d’Ansar Dine (salafiste) déclenchent la cinquième rébellion touarègue contre le Mali. Bientôt rejoints par les djihadistes d’AQMI et du MUJAO, ils prennent Aguel’hoc, Ménaka et Tessalit.
À la suite de ces défaites, une partie de l’armée malienne tente un coup d’Etat en mars qui provoque des affrontements entre “bérets verts” et “bérets rouges” et désorganise les opérations au Nord. Les rebelles en profitent et s’emparent de Kidal, Tombouctou et Gao.   Le 6 avril, le MNLA annonce la fin de son offensive et proclame l’indépendance de e l’Azawad. Les combats ont alors fait des centaines de morts et des centaines de milliers de réfugiés.
Ce n’est qu’en janvier 2013 que la France entre en guerre à la demande du gouvernement malien avec le lancement de l’opération Serval et plusieurs pays africains de la CEDEAO dans le cadre de la MISMA. En quelques jours, les islamistes sont repoussés à Konna et Diabaly tandis que Gao et Tombouctou sont reprises.

Voilà chers(es) vous toutes & tous, c’est tout ce que j’ai pu trouver pour un 17 janvier en Afrique, mais si quelqu’un à d’autres informations, ce quelqu’un peut partager sans problèmes. D’autres parts comme je n’aurais pas le temps de repasser par le site aujourd’hui, je vous retrouverais donc demain, en attendant, je vous souhaite à vous et aux vôtres un excellent début de semaine dans la positive attitude.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire