Afrique – Un peu d’histoire

Bonjour les internautes, oui je sais, je suis pas souvent là en ce moment et je m’en excuse, mais préparer un déménagement n’est pas de tout repos et en 14 ans de vie dans une même maison fait que l’on entasse des “au cas où et des ça peut servir”.
Néanmoins tout sera prêt pour le 04 juin, jour d’un nouveau départ.
Cependant, aujourd’hui, samedi 21 mai, comme je me trouve inactive pour le moment, je vais partager avec vous un petit bout d’histoire de l’Afrique.
En voici donc la teneur

21 mai 878 : Sicile – Prise de Syracuse par les Aghlabides.  
Le siège de Syracuse en 877-878 débouche sur la chute de la cité, qui est alors la capitale byzantine de la Sicile, au profit des Aghlabides. Le siège s’étale d’août 877 au 21 mai 878, date à laquelle la ville, abandonnée par le pouvoir central byzantin, est mise à sac par les Arabes. Cet événement constitue un moment important de la conquête musulmane de la Sicile.
Les Aghlabides ou Banu al-Aghlab sont une dynastie d’émirs de la tribu arabe des Banu Tamim, qui gouvernent l’Ifriqiya nominalement, au nom du calife abbasside, à partir de 800, puis la Sicile, après sa conquête, jusqu’à son renversement par le nouveau pouvoir des Fatimides, en 909.

21 mai 1996 : Algérie –  Annonce de l’assassinat des moines de Tibhirine
L’assassinat des moines de Tibhirine fait référence à la mort, en 1996, lors de la guerre civile algérienne, de sept moines trappistes du monastère de Tibhirine, en Algérie.
Les sept moines sont enlevés dans la nuit du 26 au 27 mars 1996 et séquestrés durant plusieurs semaines. Un communiqué, attribué au Groupe islamique armé (GIA), annonce le 21 mai 1996 leur assassinat. Les têtes des moines sont retrouvées le 30 mai 1996, à 4 km au nord-ouest de Médéa. Les autorités algériennes cherchent alors à cacher la disparition des corps. Pour entretenir l’illusion, elles lestent les cercueils des moines avec du sable.
Mais l’obstination du secrétaire général adjoint des trappistes, le père Armand Veilleux, à identifier les corps permettra de découvrir cette manœuvre.
Les faits alimentent ainsi les doutes quant à la véracité de la thèse officielle du “crime islamiste” pour expliquer leur décès.
En raison de l’absence d’enquête judiciaire algérienne, les commanditaires de l’enlèvement des moines, leurs motivations ainsi que les causes et les circonstances réelles de leur assassinat demeurent mal connus à ce jour. La version officielle d’Alger impute toute la culpabilité au GIA de Djamel Zitouni. Mais des témoignages d’anciens agents des services secrets algériens, tout comme ceux d’islamistes, pointent le rôle des services secrets algériens dans l’enlèvement. L’enquête de la justice française montre également le rôle trouble des services algériens dans cette affaire. Les moines de Tibhirine sont béatifiés le 8 décembre 2018 par le Pape François, en même temps que les autres martyrs d’Algérie. 

21 mai 2001 : FrancePromulgation de la loi tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’Humanité.
La loi du  tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité dite loi Taubira, du nom de Christiane Taubira, députée de l’Assemblée nationale française, 1ère circonscription de Guyane, rapporteuse de la loi à l’Assemblée, est une loi française concernant la reconnaissance, en France, comme crime contre l’humanité des traites et des esclavages pratiqués à partir du 15 ème siècle sur les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes.
Cependant la loi ne cite pas volontairement une partie de l’esclavage historique et notamment ignore la traite orientale, dite arabe, la traite barbaresque et la traite intra-africaine.
La loi a été adoptée par le Parlement le 10 mai 2001 et promulguée le 21 mai 2001.
Elle fait partie des quatre lois mémorielles françaises.

21 mai 2003 : Algérie – Le séisme de Boumerdès en Algérie fait plus de 2000 morts et 10 000 blessés.
Le séisme de Boumerdès en 2003 s’est produit le 21 mai à 19 h 44 min 21 s heure locale dans le nord-est de l’Algérie.
Le choc avait une magnitude de 6,8 et une intensité maximale de X (extrême) sur l’échelle de Mercalli.  
L’épicentre du séisme était situé près de la ville de Thénia dans la wilaya de Boumerdès à environ 60 km à l’est de la capitale Alger. 
Le séisme a été le plus violent en Algérie depuis plus de vingt ans (depuis 1980), année où un séisme de magnitude 7.1 avait fait au moins 2 633 morts à El Asnam. 

21 mai 2014 : Mali – Bataille de Kidal lors de la guerre du Mali
La troisième bataille de Kidal débute quatre jours après la deuxième bataille de Kidal, par une offensive de l’armée malienne visant à reprendre le contrôle de la ville aux rebelles du MNLA, du HCUA, et du MAA,  mais la tentative se solde par un échec complet.
Le 17 mai 2014, la visite du Premier ministre malien Moussa Mara à Kidal provoque des affrontements entre l’armée malienne et les rebelles.
Les rebelles s’emparent du gouvernorat après des combats qui font plusieurs dizaines de morts. La MINUSMA et les Français de l’opération Serval interviennent et parviennent à obtenir un accord de cessez-le-feu entre l’armée malienne et les rebelles.
Le 19 mai, les groupes armés appellent à l’apaisement et à “la relance du processus de paix”, mais le 18 à Gao, le Premier ministre Moussa Mara déclare que “La république du Mali est dorénavant en guerre”.
Les jours suivants, l’armée malienne envoie des renforts à Kidal. 
Le 20 mai, inquiètes, les diplomaties étrangères et notamment Hélène Le Gal, conseillère du président français, Djibrill Bassolé, ministre burkinabè des Affaires étrangères et les représentants des Nations unies, appellent le président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK) à ne pas rompre les pourparlers avec les groupes rebelles.
Le chef de l’État malien promet de ne pas lancer d’offensive militaire pour reprendre la ville.

21 mai 2019 : Malawi – Une élection présidentielle a lieu. 
Le président sortant Peter Mutharika est candidat à sa réélection.
Son principal opposant Saulos Chilima était son vice-président jusqu’à son départ du Parti démocrate-progressiste en 2018. 
Simultanément se déroulent des élections législatives afin d’élire les 193 députés de l’ Assemblée du pays.
Peter Mutharika, né le 18 juillet 1939 à Zomba, est un homme politique malawite. Frère du président Bingu wa Mutharika, mort en 2012, il est le président de la République de 2014 à 2020.
Saulos Chilima, né le 12 février 1973 à Ntcheu, est un homme d’État malawite.

Voilà mes chers(es) lectrices & lecteurs, ce sera tout pour le moment.
Je repasserais vers 17h30 pour faire un point sur la pandémie de Covid19 en terre africaine.
En attendant, je vous souhaite à toutes & tous, un excellent week-end et une douce après-midi.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire