Afrique – Peut-être un nouvel océan en Afrique


Bonjour à toutes & tous, avez-vous remarqué lorsqu’on regarde la planisphère, que si l’on rapprochait les terres, les continents, ils s’emboiteraient parfaitement les uns dans les autres, cela prouve qu’il y a des millions d’années nous étions sur une même terre où les humains vivaient en paix (la plupart du temps).
Mais depuis un moment déjà des professionnels, des géologues et autres scientifiques ont découvert une faille sur le continent africain qui pourrait donner vie à un nouvel océan avec le fractionnement des terres, comme auparavant ailleurs.

vidéo youtube id=wO7s5zIhX6kLes experts expliquent que la faille, découverte en Éthiopie en 2005, est en train de créer un nouvel océan. Cette découverte intervient alors que le continent africain se sépare en deux par une gigantesque faille qui s’étend sur quelque 5 000 kilomètres et traverse une douzaine de pays.
Dans ce secteur de la planète, les plaques tectoniques africaines (ou nubienne), arabe et somalienne interagissent. Alors que les deux premières entrent en collision, la dernière et la Nubie se séparent de façon millimétrique dans un processus qui a commencé il y a environ 30 millions d’années.
Ce qui frappe les scientifiques, c’est qu’il s’agit du seul endroit sur Terre où il est possible d’analyser comment un rift continental se transforme en fosse océanique.

D’après Edwin Dindi, géologue à l’université de Nairobi, au Kenya, le secteur oriental de la vallée du rift est très actif, comme en témoignent les nombreux tremblements de terre qui s’y produisent. Il est donc possible qu’un océan se forme le long du bras oriental de la vallée du rift africain.
Toutefois, cela prendra beaucoup de temps, probablement quelques millions d’années. Les continents changent au fil du temps. Ils ne restent pas immobiles comme ces “pièces de puzzle” que nous voyons aujourd’hui, mais ces pièces entrent en collision ou s’éloignent les unes des autres. Ils ont de nombreuses interactions, explique Cristián Farías, géophysicien chilien.

La Terre étant la Terre

La vallée du rift est-africain est l’un des plus grands rifts à la surface de la Terre. Elle s’étend de la Jordanie, en Asie du Sud-Ouest, au Mozambique, en Afrique du Sud-Est, sur plus de 6 000 kilomètres. La probabilité que l’Afrique se divise en deux est quand même discutée depuis un certain temps. Ce qu’il faut bien comprendre, c’est que ces processus sont très graduels. Il s’agit de phénomènes lents qui durent des milliers ou des millions d’années, ce qui signifie que nous ne nous en rendrons même pas compte, explique Cristián Farías, universitaire à l’université catholique de Temuco, au Chili. Nous parlons d’échelles géologiques, avec des processus qui durent des milliers ou des millions d’années, de sorte que les humains ne verront peut-être pas le nouvel océan naître en Afrique. Le géophysicien nous invite à penser que ce n’est pas seulement le changement climatique qui va nous priver de notre littoral, mais aussi les modifications de la surface terrestre dues au mouvement des plaques.
Tout était différent avant et le sera dans le futur.
Ce n’est pas grave, c’est juste la terre qui est la terre.
(Source : tameteo.com)

Voilà chers(lectrices & lecteurs, un phénomène normal qui dure depuis des millions d’années puisque les humains ont déjà été confronté ou tout au moins les terres à des divisions, éruptions ou glissements de terrain en tous genres, période glacière et j’en passe.
Certains, tels les hommes de Cro-Magnon ou les Néandertaliens ont dû peut-être s’en rendre compte, puisque les migrations qui avaient depuis longtemps commencé ont tout simplement continué ! Et là c’est mon point de vue, mais une chose est certaine, nous venons toutes & tous “du même moule” si j’ose dire, ces terres étaient les nôtres à nous les humains !
Sur ce je vous abandonne, je vous souhaite à vous et aux vôtres une excellente journée.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire