Nigéria – Des personnes tuées, d’autres enlevées

Bonjour à toutes & tous, en cette matinée de mercredi c’est une bien triste nouvelle très peu médiatisée que je partage avec vous.
En effet des hommes armés ont tué au moins 8 personnes et enlevé environ 150 villageois dans le centre du Nigeria.
L’information a été donné par les autorités locales ce lundi. Cet enlèvement est le dernier en date dans ce pays fréquemment touché par ce type d’attaques. Lors de ce raid, survenu vendredi soir dans le village de Kuchi, dans l’État du Niger, les assaillants à moto ont tué huit personnes et enlevé environ 150 villageois, a indiqué le président du gouvernement local, Aminu Najume.
Il a précisé que chaque moto transportait trois hommes et qu’aucune aide n’est venue pendant les trois heures qu’a duré leur opération dans le village.
Une source au sein des Nations unies a confirmé ce bilan et l’agence nigériane des secours, la SEMA, quand à elle a évoqué plus de 100 personnes enlevées. Il est souvent difficile d’évaluer précisément le nombre de personnes kidnappées lors de ce type d’attaques, des habitants se cachant parfois pendant plusieurs jours dans la brousse pour échapper aux ravisseurs.

Un homme armé (illustration)Les enlèvements massifs contre rançon sont fréquents dans les États du nord-ouest, du centre et du nord-est du Nigeria, où des gangs lourdement armés ciblent souvent des villages isolés pour piller et enlever les habitants.
Boko Haram et son rival l’État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) procèdent aussi régulièrement à des enlèvements de masse au Nigeria, principalement dans le Nord-Est mais ils ont peu à peu élargi leur périmètre à des États du nord-ouest et du centre, comme l’État du Niger. Cet État est l’un des nombreux États du nord-ouest et du centre du Nigeria terrorisés depuis des années par les groupes criminels, nés entre autres de conflits opposant les éleveurs et les agriculteurs, les seconds accusant les premiers de saccager leurs terres avec leur bétail. Ces conflits ont dégénéré en une criminalité plus large, en particulier dans les zones où l’autorité étatique est peu présente.
Au Nigeria, les groupes criminels sont motivés par l’appât du gain, mais les experts s’inquiètent d’une alliance avec les djihadistes présents dans le Nord, qui mènent une insurrection vieille de plus de 15 ans, ayant causé plus de 40 000 morts.

Bola Tinubu Bio, Age, Net Worth, Children, Family, Hotel, and Quick FactsDix ans après l’enlèvement de plus de 200 lycéennes à Chibok dans le nord-est du Nigeria, le pays fait face à une résurgence des enlèvements de masse en raison de la crise économique que traverse le pays, selon certains experts, et malgré les promesses du président Bola Tinubu, au pouvoir depuis un an, de s’attaquer à l’insécurité.
Les données sur les enlèvements sont peu fiables car tous ne sont pas déclarés, mais la société nigériane de conseil en gestion des risques SBM Intelligence a déclaré avoir recensé 4 777 personnes enlevées entre l’entrée en fonction de Bola Tinubu en mai 2023 et février 2024.
Selon Aminu Najume, les forces de sécurité nigérianes ont échoué à mettre un terme aux raids de ce type. Il a expliqué que “ces tueurs arrivent généralement de l’État voisin de Kaduna pour commettre leurs exactions dans l’État du Niger, puis repartent”, en précisant qu’ils viennent par centaines sans que les personnels de sécurité ne les remarquent, et quand les habitants les alertent du danger, rien n’est fait !

Insecurity: Nigerian Army trains 974 Southern Kaduna vigilantes ...Parmi les huit personnes tuées, quatre étaient des villageois et les quatre autres étaient des “vigilantes”, des membres des forces d’autodéfense locales.
De nombreuses communautés du nord-ouest du Nigeria ont formé des forces d’autodéfense pour lutter contre les bandits dans les régions reculées où l’État est peu présent. Amnesty International a réagi dimanche sur X à cette attaque en estimant que l’assaut contre le village par des “hommes armés est une nouvelle preuve de l’incapacité totale des autorités nigérianes à protéger les vies”.
Selon l’ONG, “les autorités nigérianes ont laissé les communautés rurales de l’État du Niger à la merci des hommes armés qui tuent et enlèvent des gens quotidiennement”.
(Source : Le Parisien)

Il est quand même triste et inhumain de voir ce genre d’évènements se produire au 21ème siècle, sachant que si ces meurtriers font ça pour de l’argent, ils savent très bien que les paysans n’ont pas d’argent et des difficultés à vivre eux mêmes.
C’est franchement pas croyable que les autorités ne se montrent pas plus performante pour défendre les populations. Je sais que c’est facile à dire, mais ceux qui ont créé des comités de défenses ont-ils des moyens corrects pour se défendre ? Là est la question !!
Ce sera tout pour aujourd’hui, je vous laisse et je vous retrouverais demain, en attendant je vous souhaite à toutes & tous une agréable journée remplie de choses positives.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire