Afrique du Sud – Le parti fondé par Nelson Mandela perd la majorité

Cyril Ramaphosa

Bonjour à toutes & tous, ce matin nous partons en Afrique du Sud où ont eu lieu les élections. Les élections générales sud-africaines de 2024 ont eu lieu le 29 mai 2024 afin d’élire les membres de l’Assemblée nationale d’Afrique du Sud, ainsi que ceux des assemblées provinciales des neuf provinces du pays.
Seulement en recueillant 40,21 % des voix lors du scrutin de mercredi, l’ANC enregistre un revers cinglant. En effet, c’est un séisme politique après trente ans de règne, le Congrès national africain (ANC) au pouvoir depuis l’avènement de la démocratie et l’élection de Nelson Mandela en 1994, a perdu sa majorité absolue à l’Assemblée nationale.
Selon les résultats de la Commission électorale samedi, après dépouillement de 99,85 % des votes, le parti du président Cyril Ramaphosa a recueilli 40,21 % des voix lors du scrutin de mercredi et enregistre un revers cinglant, en plongeant nettement sous la barre critique des 50 %.

Jacob Zuma

La plus grande formation d’opposition (Alliance démocratique, DA) rassemble 21,79 % des suffrages exprimés. Le parti uMkhonto weSizwe (MK) de l’ex-président Jacob Zuma, né seulement quelques mois avant le scrutin, réalise un score de 14,61 %, tandis que les radicaux de gauche des Combattants pour la liberté économique (EFF) restent à 9,48 %. Les résultats définitifs du scrutin le plus disputé de l’histoire démocratique du pays ont été annoncés dimanche mais sont déjà contestés par certains candidats, notamment Jacob Zuma. « Personne ne doit déclarer (les résultats) demain. Si cela arrive, vous allez nous provoquer », a prévenu l’ancien président de 82 ans. Son incarcération en juillet 2021 pour outrage avait provoqué des troubles, qui ont fait plus de 350 morts. Jusqu’à présent, l’ANC tout-puissant avait remporté chaque élection nationale avec une large majorité. Mais la désillusion des 62 millions de Sud-Africains a cette fois vaincu une loyauté longtemps infaillible envers le mouvement qui a libéré le pays du joug de l’apartheid.

Il faut comprendre que dans la deuxième puissance industrielle du continent, le chômage frappe un tiers de ceux en âge de travailler et plus particulièrement les jeunes.
La pauvreté s’aggrave et les inégalités se creusent, tandis que la criminalité bat régulièrement ses propres records.
Au quotidien, les coupures répétées d’eau et d’électricité rappellent à quel point le rêve d’une nation dotée d’un accès pour tous à l’éducation, un logement et aux services de base, promise par l’ANC à la fin de l’apartheid, est encore hors de portée. Pire, la confiance s’est envolée à mesure qu’ont éclaté ces dernières années de multiples scandales de corruption impliquant des hauts dirigeants du parti et nourrissant les gros titres. Après l’annonce des résultats finaux, les 400 sièges de députés vont être répartis.
La nouvelle Assemblée devra ensuite siéger courant juin pour élire le prochain président. L’ANC, qui détient actuellement 230 sièges (57,5 %), reste la plus grande formation politique. Mais dépouillé de sa stature de parti dominant, il devra entamer des négociations dans les prochains jours. (Source : 20 Minutes)

En espérant que ce résultat électoral n’aboutisse pas encore une fois à des violences sans noms !!! J’essaierais de suivre ce qui se passera en Afrique du Sud.
En attendant, je vous souhaite un excellent début de semaine et une belle journée remplie de choses positives. Prenez soin de vous et de ceux qui vous entoure.
Les images posées sur cet article ne sont pas ma propriété, ni celles du site.
Paola

A propos Paola

Mon pseudo "Kaki Sainte Anne" Ecrivaine, mais je suis Béatrice Vasseur et je signe tous mes articles ici sous le nom de "Paola"
Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire