L’Afrique & son avenir





Aujourd’hui je suis persuadée que l’Afrique sortira de son marasme le jour où les africains comprendront qu’ils n’ont besoin de personne pour pouvoir évoluer. Quand je dis “évoluer”, entendons-nous… Loin de moi l’idée de dire que les africains vivent tous dans les cocotiers vêtus de pagne et sont des gens incultes, non bien loin de là, mais il serait temps que les africains s’aperçoivent que le temps des colonies est finit, qu’il faut avancer au lieu de toujours regarder derrière. Certaines personnes n’arrêtent pas de dire : ” oui les côlons ci, les côlons ça “, mais il faut qu’ils comprennent que c’est eux seuls qui pourront faire avancer leur propre pays et par conséquent le continent.

Parfois avant de critiquer la France et l’Europe, il faut apprendre à balayer devant sa porte en essayant de prime abord, lors d’élection présidentielle ou même régionale par exemple de virer tous ces gouvernorats pourris qui passent leurs temps à se remplir les poches, plutôt que de faire profiter les administrés de leurs largesses. 

Je connais certains pays africains qui vivent quasiment comme du temps de l’homme de cro-magnon, sans eau, là où les femmes et les enfants font des kilomètres par jour pour se ravitailler surtout dans les régions les plus reculées, alors que le sous sol de ce continent est gorgé de rivières souterraines, il serait tellement facile de faire des puits. (un puits foret coûte quasiment rien, il se fait avec le matériel sur la photo jointe, il faut juste de l’huile de coude, et dans un village les habitants auraient l’eau sur place) 

Sans compter le courant électrique, avec les délestages intempestifs qui détruisent le matériel ménager ou technologique. Et vous savez pourquoi mes chers(es) amis(es) ? Et bien parce que vos gouvernorats revendent aux pays voisins le courant que vous devriez vous même consommer, et je tiens mes infos de source sure, le résultat c’est que vous, vous n’avez plus rien.

C’est comme vos routes celles que j’ai vu au Cameroun sont désastreuses, c’est là où la plupart des accidents sont mortels, c’est pratiquement tous les jours qu’il y en a, même ici chez moi les chemins de campagne sont en meilleur état, même les jours de grandes pluies ou même s’il pleut pendant plus d’une semaine quand ce n’est pas pendant quinze jour, alors à votre avis où passe tout l’argent collecté ?

Et je vous parle pas des écoles, là où des enfants sont encore assis sur des cailloux pour étudier avec un cahier sur les genoux, là où des universités les étudiants ont des études hors de prix s’ils ont la chance d’avoir de la place, j’ai vu des étudiants suivre les cours le long des murs de salles de classe, des stades délabrés et tout autres édifices nécessaires à la culture. Encore une fois que font vos gouvernorats ?

Pourtant vous les voyez vous, partir de leurs belles maisons où là l’électricité ne manque pas, ni l’eau d’ailleurs, et puis passer dans de belles et grosses berlines, ou quand ils se déplacent avec des avions privés et tout le tralala, ils le prennent où l’argent si ce n’est dans vos poches….. Et puis leurs familles, amis et autres personnes qui gravitent autour profitent de leurs largesses, ils ne sont pas tous nés avec une cuillère en argent dans la bouche que je sache….

Alors mes chers(es) amis(es) africains(es) lorsque vous prendrez vraiment conscience de tout cela, lorsque vous comprendrez que l’on vous vole, que l’on vous ment, alors là seulement vous regarderez vers l’avenir en vous demandant qu’est-ce que vous allez bien pouvoir offrir à votre progéniture en héritage si ce n’est la misère. Oui à ce moment là seulement vous regarderez vers l’avenir et là vous ferez en sorte que les choses changent, que l’Afrique devienne unie et forte, tout en conservant le patrimoine de votre culture ce que je trouve d’ailleurs tout à fait naturel ! Paola



Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire