Iran – Libération de la contestataire




Elle incarnait le visage des protestations en Iran, mais elle avait été arrêtée par la police pour s’être montrée publiquement sans voile. Cette jeune femme a finalement été libérée, a assuré l’avocate Nasrin Sotoudeh. Elle était devenue le symbole des protestations en Iran. Une Iranienne arrêtée pour avoir défié publiquement l’obligation faite aux femmes de se voiler dans l’espace public a été libérée après environ un mois de détention, a fait savoir l’avocate de renom Me Nasrin Sotoudeh ce lundi 29 janvier. 

« J’ai vu le dossier de cette femme » au parquet et un responsable judiciaire « m’a dit qu’elle était libre », a déclaré l’avocate, engagée pour les droits de l’Homme et lauréate en 2012 du Prix Sakharov pour la liberté de l’esprit décerné par le Parlement européen. Nasrin Sotoudeh a révélé l’identité de la jeune femme, Vida Movahedi, et indiqué avoir obtenu confirmation de sa libération par d’autres sources. Elle a refusé de donner trop de détails étant donné le souhait exprimé selon elle par Mme Movahedi de ne pas voir son cas « faire l’objet d’une trop grande couverture médiatique ».  L’avocate avait dit une semaine plus tôt son inquiétude quant au sort de cette femme, qui aurait 31 ans et serait mère d’un enfant en bas âge. 

Égérie d’une photo devenue emblématique

Dans des photos et une vidéo ayant fait le tour du monde, la « fille de la rue Enghelab » –surnom de Mme Movahedi sur les réseaux sociaux– est apparue tête nue, juchée sur une armoire électrique à un croisement de cette artère emblématique de la capitale Téhéran. Contrevenant au code vestimentaire en vigueur en Iran depuis la Révolution islamique de 1979 et qui impose aux femmes de sortir tête voilée et le corps couvert d’un vêtement ample, elle n’était vêtue que d’un pantalon large et d’un chandail, brandissant au bout d’un bâton le châle blanc ayant dû lui servir de voile. 

Les clichés auraient été pris le 27 décembre, un jour avant que des dizaines de villes du pays ne soient touchées par plusieurs jours de manifestations dénonçant la mauvaise situation socio-économique et le pouvoir. Vingt-cinq personnes ont été tuées lors de ces protestations, selon les autorités. Lundi 29 janvier, de nouvelles photos ont circulé sur Twitter montrant trois autres femmes, tête nue, perchées sur une armoire électrique ou un banc et brandissant leur voile au bout d’un bâton. Compte tenu de la neige visible sur les images, les photos semblent avoir été prises le jour même à Téhéran. « De nombreuses filles et femmes sont au bout du rouleau à cause de cette violence » (le voile islamique), écrit Me Sotoudeh sur sa page Facebook, ajoutant: « Laissez aux femmes le contrôle de leur corps! » (Source OuestFrance)

Les femmes du monde commencent à se relever et à s’insurger en prouvant qu’elles sont des êtres humains à parts entières… Elles sont remplies de courage et personnellement je les soutiens et approuve leurs combats ! Sur ce je vous souhaite à toutes & tous une excellente soirée remplie de sérénité… A demain… Paola




Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire