Cameroun – Lettre ouverte à Mr Biya







Pendant que vous passez la plupart de votre temps sur les bords du Lac Léman, (pratiquement pas encore cette année, il faut le dire car les élections arrivent) des soldats camerounais tombent sous les balles de Boko Haram, pendant que vous dépensez allègrement l’argent de vos contribuables, ces derniers prenant exemple sur les élites de votre gouvernement « volent » implicitement leurs congénères !
Voyez-vous Monsieur, ce que je n’admet pas, moi petite française, c’est que lorsque j’envoie un colis à ma famille, de la France au Cameroun, moi qui a payé les frais d’envoi, plus les frais de douane et de taxes en tous genres, oui, ce que je n’admet pas, c’est que des employés de vos postes payés par votre gouvernement réclament des « bachichs » pour que mon correspondant récupère le colis.
En France Monsieur, les employés des postes (même s’il ne roule pas sur l’or) n’iront jamais nous réclamer de l’argent pour récupérer notre bien fusse t-il expédier d’un autre pays !
Alors c’est vrai que j’entends dire : « C’est l’Afrique », mais chez moi vous savez nous avons un dicton qui dit : « Tel maître, tel valet » aussi comprenez que cela veut tout dire !
Ceci étant dit, ne croyez-vous pas (puisque soit disant vous êtes malade) qu’il serait temps de passer la main, oh mais pas à votre fils, votre neveu ou votre cousin comme vous l’avez envisagez, non, ne croyez-vous pas qu’il serait temps d’organiser des élections dignes de ce nom, tout ce qu’il y a de plus démocratiques, puisque votre peuple commence à gronder…
Pourtant vous avez fait en 2017 des promesses à la jeunesse Camerounaise, mais hormis “offrir” des ordinateurs non performants à des étudiants, y’a pas eu grand chose de fait, sachant que dans certaines écoles, des enfants sont assis sur des pierres !!! 
Bien sur, il y aura toujours des pour et des contres, mais c’est cela la démocratie Monsieur et quand vous faites emprisonner des journalistes, des écrivains, des militaires ou même des politiques qui ne sont pas d’accord avec votre vision des choses, dans mon pays Monsieur, on appelle cela de la dictature.
D’autres parts, vous avez laissé entériner ce que vous appelez pudiquement “la crise anglophone” en laissant vos ministres qui ne sont que des hommes de pacotille donner des ordres afin que votre armée tire sur la population qui manifeste pour ses droits, population non armée je tiens à le préciser ! Vous avez également dans cette même crise fait couper internet arbitrairement, sans doute n’aviez-vous pas envie que le monde sache ce qui se passait ! Vous êtes la honte de votre pays, Monsieur, il règne en pays camerounais l’ingérence dans laquelle je n’ai même pas envie de visiter malgré les invitations que je reçois de toutes parts ! En tant qu’écrivain il est de mon devoir de vous mettre en face de vos responsabilités !
Je sais vous allez surement penser ” De quoi se mêle t’elle cette bonne femme ? “
Et bien croyez moi sur parole, votre population souffre et ne sait plus quoi faire pour survivre !  Des centaines de gens sont morts lors de l’accident ferroviaire d’Eseka, le jour même de votre part, rien, pas un mot, mais vous avez préféré quelques jours plus tard, vous présentez pour assister à un match de foot…
Pendant que Monique Koumatéké est morte sur le trottoir de l’hôpital laquintinie à Douala, là encore, pas un mot de compassion de la part de votre gouvernement ou de vous même….. Est-ce là l’attitude que doit avoir un président ? Et je ne parle pas de vos routes qui sont de véritables bourbier, l’eau courante est inexistante dans les villages reculés et des bébés meurent faute d’eau, alors que vous savez très bien que le sous sol africain regorge d’eau, il y a aussi les délestages de courant électrique qui pénalisent les usagers, usagers qui reçoivent les factures quand même, vos villes qui ressemblent à des décharges publiques et qui sont d’une saleté repoussante….  Et la liste des doléances est longue, très longue !! Où sont donc vos promesses électorales, celles que vous avez faites voici bientôt 36 ans ? Passées aux oubliettes surement !!!
Et pour terminer ce courrier, vous devriez prendre exemple sur ce Président de L’Uruguay, José Mujica, qui a été président jusqu’au 1er mars 2015 et qui s’est fait remarquer en refusant clairement le train de vie présidentiel, tout en restant dans sa modeste fermette dans les environs de Montevideo et qui reversait la plupart de son salaire à des œuvres charitables de sorte qu’il ne lui restait l’équivalent d’un salaire moyen mensuel, c’est à dire 775 $. Ce qui lui a valu le surnom de Président le plus pauvre du monde. Vous c’est sans doute le contraire puisque vous faites parti du top 10 des présidents africains les plus riches puisque votre fortune s’élève à 200 millions US$ en 2017 soit 105 768 810 000,00 fcfa !!!
Encore une petite chose puisque toujours d’après les « ont-dit » vous avez un pied dans la tombe, oui n’oubliez pas que là où vous partirez, Tout comme beaucoup de personnes et moi même ! Donc,  tout ce que vous avez pu amassez “indélicatement” au cours de votre vie, vous ne l’emmènerez sûrement pas avec vous et puis j’ai cru comprendre que vous étiez croyant, mais on ne peut pas dire que vous ne vous comportez pas comme tel, vous aussi vous serez jugé pour vos actes !
PS : Vous aurez sans doute remarqué qu’à aucun moment je ne vous appelle Monsieur le Président, parce que pour moi un Président (même si parfois il n’est pas très honnête) veille quand même sur son pays et sur sa population, apparemment ce n’est pas votre cas !
C’était K.S.A. depuis la France
En date du 13 mars 2018





A propos Kaki

L'écriture m'a été d'une aide précieuse et mes écrits reflètent mon caractère. Que ce soit dans mes poésies, ou mes articles, tous sont matière à réflexion puisque très souvent je dénonce les exactions et la corruption présente partout dans le monde. Je me bats aussi pour la condition des femmes en Afrique et ailleurs ainsi que la protection des enfants ! Dans mon combat, notre auteur et ami "Kap" m'a rejoint pour nos convictions. Déjà neuf recueils de poésies à mon palmarès, tous répertoriés à la Bibliothèque Nationale de France. (BNF) " COULEUR D'AFRIK " au nombre de six recueils ont vu le jour, ils parlent de l'Afrique et des conditions de vie. " VOUS AVEZ DIT NORMAL " raconte des histoires extraordinaires vécues par moi " LES MOTS DES MAUX " sont les histoires de la vie de tous les jours. " LE CŒUR EN VRILLE " est tout en douceur et romantique à souhait ! Je n'ai pas oublié les enfants avec mon recueil "LÉGENDES D'ICI & DE LA-BAS" qui paraîtra pour les fêtes de Noël. Actuellement je travaille sur ma bio dont la première partie devrait paraître en début d'année 2021, elle s'appelle "JE TE RACONTE" Je suis tendre, amusante et parfois mordante, mes écrits ont un style qui font de moi un auteur confirmé qui mérite que vous me suiviez, si vous aimez la poésie ! A très bientôt de vous voir sur mes écrits. Je vous love ! Kaki
Ce contenu a été publié dans Cameroun, K.S.A, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.