Mozambique – Crimes rituels







La police du Mozambique a lancé un avertissement en direction des personnes chauves, suite aux attaques rituelles qui les ont visés. Après Après la chasse aux albinos l’an passé, ce sont les personnes chauves qui seraient les nouvelles cibles des adeptes de la magie noire au Mozambique. Cette année les sorciers mal intentionnés s’attaquent aux personnes dépourvus de cheveux ! 

Deux suspects, des Mozambicains âgés de 20 ans, ont été arrêtés dans le district de Milange, au centre du pays, où deux meurtres d’hommes chauves ont eu lieu, rapporte la BBC. Et selon les autorités, les chauves seraient visés à cause d’une croyance populaire selon laquelle leur tête contiendrait de l’or. Une croyance elle-même née de l’extrapolation d’une idée répandue dans certaines communautés, selon laquelle les hommes chauves sont riches.

Selon un responsable local de la sécurité, l’une des victimes a eu la tête coupée, alors que ses organes ont été retirés. Les suspects comptaient les revendre à des guérisseurs, qui s’en servent pour concocter des potions censées garantir la richesse à leurs clients de Tanzanie et du Malawi. Une croyance comparable a entraîné des centaines de meurtres d’albinos, leurs organes et leurs os étant de la même manière utilisés dans des rituels censés procurer richesse et pouvoir. 

Le Bénin connaît également une montée des crimes “rituels” depuis le mois de février . Des êtres humains portés disparus sont retrouvés sans vie dans des maisons inhabitées ou dans la brousse. Parfois, ils ne réapparaissent jamais. Ce phénomène serait l’œuvre des nombreux féticheurs autoproclamés qui passent par ces sacrifices pour asseoir leur hégémonie. Les crimes sont monnaie courantes en Afrique pour X ou Y raison déjà en Novembre 2015 au Cameroun– Un homme a été arrêté à Bafoussam, il était en possession du corps d’un enfant découpé dans un sac.

Devant la barbarie des meurtres, les gardiens de la tradition sont souvent montrés du doigt comme étant complices de ce dérapage et nous pensons en toutes sincérité qu’ils ont mis dans les mains des jeunes sans scrupules les secrets des initiés. Alors n’est pas un bon sorcier qui peut ou qui veut… Les traditions se perpétuent de maîtres à élèves dans le plus grand secret pour le bien de la communauté ! Paola 





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire