Afrique – Drôles de coutumes





Dans certaines contrées d’Afrique comme au Mali par exemple et plus précisément à Kabako, une coutume exige à ce que les jeunes filles prouvent sur la place publique qu’elles sont bien encore vierges. Après avoir été “farfouillé” dans leurs intimités par des femmes aux mains plus ou moins propres et après avoir constaté que le précieux hymen est toujours en place, elles obtiennent un certificat de virginité que tout le monde peut admirer.
Résultat de recherche d'images pour "coutume pour vérifier la virginité des filles en Afrique"

Une femme s’est élevée contre et qui dit ” Non ” à l’impératif de virginité, au nom de toutes les miennes, elle est la première des femmes de sa lignée maternelle à savoir lire et écrire.  Elle est la première ayant pu choisir sa grossesse et celui qui allait devenir le père de son enfant. Contrairement à sa mère, sa grand-mère, et toutes les femmes de sa famille avant elle, elle ne s’est pas vu imposer un mariage dont elle ne voulait pas, la contraignant à partager son mari avec des coépouses, qu’elles soient 5 ou… 75.

Deux adolescentes sud-africaines qui ont subi un mariage forcé se sont enfuies et réfugiées dans un centre de soins à Palmerton.

Et là maintenant, moi je me pose la question…. Fait-on pareil pour les jeunes hommes ? A t-on vraiment l’assurance que eux aussi sont vierges et si oui obtiennent-ils eux aussi un certificat de virginité ?
Je trouve franchement qu’à notre époque tout cela est franchement dépassé et je crois que finalement il y a que le pognon qui compte !!

ou se trouve kabako au mali : carte

Oui vous avez bien lu, parce qu’il faut savoir qu’une fille vierge se “vend” bien plus cher à son futur mari pour la dot, et je peux vous assuré que la dot est conséquente. Parce que dans le reportage que j’ai pu voir sur Africa365.com, de ce genre de coutumes, ils en parlent pas, tout se fait en vase clos, tout le monde sait, mais personne dit rien ! mais je suis certaine que la dot est conséquente si la fille est vierge….

Résultat de recherche d'images pour "ou se trouve kabako au mali"

Si par hasard, la jeune fille n’est plus vierge, le futur époux peut demandé un dédommagement, mais à l’inverse, si le jeune homme ou le futur marié n’est pas vierge, la jeune fille peut-elle demandé elle aussi un dédommagement ?  Franchement ça m’étonnerait parce que là, ce ne serait que justice de réclamer la même chose des deux côtés !!!
Tout ce que je sais, c’est que souvent les jeunes filles sont répudiées par leurs familles, soit-disant pour le déshonneur, mais c’est surtout parce que la famille peut faire une croix sur la dot, et j’ai toujours pensé que cette tradition là n’était qu’une vente déguisée !  C’est de toute façon mon point de vue…. Paola





Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire