Cameroun – UCR ouvre un bureau pour les réfugiés





Le HCR ouvre un bureau à Buéa, pour faire face au flux de déplacés internes victimes de la crise dans le Sud-Ouest et le Nord-Ouest du Cameroun

Le Haut-commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) vient d’ouvrir un bureau extérieur dans la ville de Buéa, capitale de la région du Sud-Ouest du Cameroun, apprend-on dans la news brief de cet organisme onusien, au 30 septembre 2018. Ce bureau permet, selon le HCR, de répondre à la situation croissante des déplacés internes, en raison de l’insécurité et des violences nées de la crise sécessionniste qui secoue depuis 2 ans les régions anglophones du Cameroun que sont le Nord-Ouest et le Sud-Ouest.

A en croire le HCR, le nombre de déplacés internes dans la seule région du Sud-Ouest du Cameroun, au 30 septembre 2018, était estimé à 246 000 personnes. «Les déplacements ont été constatés dans les zones rurales et urbaines.», précise l’organisme onusien Alors la question que je me pose, comment ces gens là ont-ils pu voter aux dernières élections ? Ont-elles été bien répertorié ? Ont-elle pu se déplacer pour voter ? De cela je doute, encore une fois ces élections auraient du être annulées, c’est mon point de vue ! Des fraudes au magouilles tout à été bon pour Biya pour s’offrir des voix ! Seule l’avenir dira si mon instinct ne me trompe pas, même si la politique n’est pas un jeu et que ce joue en ce moment l’avenir de tout un pays ! Paola





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire