Côte d’Ivoire – les coupeurs de routes





Côte d'Ivoire : En plein dépouillement de leurs victimes, 6 redoutables coupeurs de route déroutés par des dozos

À l’approche des festivités de fin d’année, les coupeurs de route, loin d’être en marge de leur activité préférée, semblent visiblement être à l’affût de toute aubaine leurs permettant de déposséder les différents voyageurs et autres usagers,qui effectuent des déplacements dans les transports en commun,de leurs biens.
Dans la soirée de ce Dimanche 04 Novembre aux alentours de 17 heures sur l’axe Bouaké-Satama plus précisément entre le village de Kanhankro et Affouékro,  à 6 kilomètres Bouaké,comme constaté par KOACI,un car de transport en commun de type Vario, commis au transport des passagers, a été arrêté net par 6 gangsters, lourdement armés.

Procédant comme si de rien n’était à l’expropriation des biens des passagers, étant donné que ces derniers ont été sommés de coopérer sous peine d’exécution, les 6 coupeurs de route d’un soir ont, contre toutes attentes, avec un plan certainement bien élaboré depuis lors, fait face à l’arrivée inopinée sur une moto, de deux chasseurs traditionnels appelés communément dozos.

Croyant qu’ils venaient au secours des otages, les dozos qui n’ont certainement rien vu venir, essuient des tirs depuis le mini car.

L’un des deux dozos est touché, il s’écroule. L’autre, avec vraisemblablement l’aide de ses grigris autour de son corps, voit les balles l’éviter comme par enchantement. La riposte de ce dernier, avec son fusil traditionnel, a mis en déroute, l’ardeur des voleurs qui, pris de panique, ont pris la clé des champs, abandonnant du coup leurs butins sur le lieu.

«Ils étaient six voleurs, ils n’ont pas pu partir avec tout ce qu’ils nous ont volé grâce à l’arrivée des dozos. En tout cas, j’ai eu vraiment peur… » raconte dame Kanté encore sous le choc.

Aucune perte en vie humaine signalée dans cette tragédie hors mis le dozo touché qui a été grièvement blessé.

Les éléments de la gendarmerie en poste à quelques minutes de là, entendant les coups de feu, après la débâcle des coupeurs de route, sont arrivés sur le site avec l’appui, un peu plus tard, de deux véhicules des hommes du CCDO pour suivre les traces des braqueurs qui se seraient dirigés sur une route allant à Brobo.

Le dozo blessé a été transporté au CHU de Bouaké pour des soins.

T.K.Emile (Source Koaci.com)





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire