RDC – Kinshasa déterminée à engager des représailles





Kinshasa remonté par des sanctions contre 14 dignitaires congolais dont le candidat du camp du président Joseph Kabila  aux élections présidentielles du 23 décembre prochain, Emmanuel Ramazani Shadary envisage des représailles.
Alors que le principal concerné, a dû demander la levée de ces sanctions par la voix de ses avocats. Mais l’Union Européenne a décidé lundi matin de prolonger pour un an les sanctions à l’encontre de personnalités congolaises. les sanctions sont le gel des avoirs et interdiction de visa pour l’UE, ces sanctions touchent également le candidat à la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary. Il y a également le commandant de l’armée, Muhindo Akili Mundos, et le chef de milice, Gédéon Kyungu Mutanga, qui figurent eux aussi sur la liste des sanctions des Nations unies.

 ” Je pense que nous avons plus de moyens que l’on imagine vis-à-vis du vieux Continent pour  faire payer cette action hostile, totalement injustifiée “, a commenté le vendredi 14 décembre 2018, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, qui figure lui aussi parmi les personnes sanctionnées. ” Cette hostilité des autorités européennes ne restera pas sans conséquences “, a indiqué le responsable qui n’a cependant pas précisé la nature des mesures que prévoit la RDC contre Bruxelles.

D’autres personnalités visées sont le chef de l’Agence nationale de renseignements (ANR), Kalev Mutondo, et Evariste Boshab, prédécesseur de Emmanuel Ramazani Shadary au ministère congolais de l’Intérieur, sont accusées de graves violations des droits humains. Ils sont également accusés de l’arrestation d’opposants et de “violente répression” lors de manifestations survenues en janvier-février 2017 à Kinshasa, selon un document officiel de l’UE.
Dans un communiqué, L’Union Européenne est prête à adapter les sanctions compte tenu des élections du 23 décembre. Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire