Cameroun – Des Lycées en perdition





SOS SAUVONS LE SEPTENTRION :
J’ai trouvé cela ce matin sur Facebook alors je vous le sers tel quel, mais il faut être conscient qu’en Cameroun des écoles ou des lycées comme ça sont légions… Le monde doit savoir ce qui se passe…. Et où passe l’argent collecté par la collectivité ? Là est la question…. Paola

Publiée par Haman Cameroun sur Mercredi 30 janvier 2019

• Arrondissement de GAROUA 3
• Ville de GAROUA
• Département de la BENOUÉ de:
– Sa Majesté ALIM HAYATOU Secrétaire d’État au MINSANTÉ
– BELLO BOUBA MAÏGARI,ministre d’État (Tourisme) et sous-traitant du RDPC
• ISSA TCHIROMA BAKARI,ministre de l’emploi et de la formation professionnelle (sous-traitant du RDPC)
• YAOU AÏSSATOU (SNI et ancienne ministre depuis des décennies)
– HAMAN ADAMA (Ex MINEDUB)
– YOUSSOUFA HADIDJATOU (Ex MINEDUB)
– Beaucoup d’autres responsables…
• Région du NORD

° Voici le Lycée Bilingue de BOCKLÉ créé en 2011 mais qui n’a bénéficié jusqu’ici que de deux salles de classe de l’État (gouvernement ) et les autres 4 salles par l’association des parents d’élèves.

Les problèmes du Lycée invisibles aux yeux sont plus nombreux que ce que nous voyons:
• Pas d’électricité
• Les bureaux de certains responsables tels que le Proviseur, l’intendant et autres sont loués hors de l’enceinte de l’établissement…

37 ans de retard dans le GRAND-NORD c’est deux générations sacrifiées et ces élites prostituées politiques sont les premiers responsables de ne rien faire et surtout de dire que tout va bien chez nous alors que le peuple agonise de la misère aiguë.

PAUL BIYA en tant que Président est le premier responsable car un.président qui ne contrôle pas les actions de son gouvernement n’est qu’un profiteur des richesses républicaines et non un bâtisseur.

Comme un seul homme,le GRAND-NORD doit s’unir tout en brisant trois facteurs de division (organisé par BIYA et ses complices pour mieux nous mâter) :
° Querelles Religieuses 
° Querelles Ethniques 
° Querelles politiques.

PARTAGEZ AU MAXIMUM.





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire