France – Les salariés de Ford en péril





Au mois d’août 2019 c’est quelque 850 salariés qui seront mis à la rue puisque l’usine Ford de Blanquefort (Gironde) fermera ses portes, laissant des employés(es) désemparés(es). Aussi malgré des départs à la retraite, quelques reclassements, c’est encore plus de 500 personnes qui n’auront plus de travail et c’est sur que ces ouvriers là c’est pas en traversant la rue qu’ils retrouveront du travail !

Le maire de la ville est très remonté par la maison Ford atteste que cette dernière à menti surtout que le constructeur américain a refusé la dernière offre de reprise de ce site et le
ministre de l’économie a fustigé lui aussi une nouvelle fois le comportement du constructeur américain, qu’il a jugé “indigne”, pour avoir rejeté la nouvelle offre de Punch Powerglide pour son usine de Blanquefort. Il a estimé que Ford devait payer pour que le plan social soit solide et aussi pour garantir la dépollution du site, ainsi que payer le territoire en amenant les fonds nécessaires à la réindustrialisation du site, tout ça malgré que le gouvernement ai entériné lundi la fermeture du site.

Malheureusement je crois que là, tout le monde va pouvoir s’asseoir dessus, car l’usine Ford profite de la loi Florange
n° 2014-384 du 29 mars 2014 visant à reconquérir l’économie réelle, mais Ford à refuser le repreneur, surtout pour une question économique, sans états d’âme pour les salariés dont certains ont plusieurs années de service au sein de cette entreprise puisqu’elle a été inauguré en 1973 !
Aussi je pense que puisque le gouvernement cherche de l’argent partout en nous taxant à outrance, pourquoi ne pas pénaliser d’une amende cette entreprise qui finalement se joue de nos lois !!!! Ah oui c’est vrai…. Faut pas toucher aux américains de peur de que Trump se mette en colère !! Paola





Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire