Monde – Les hommes battus





Si en France hier on était le 08 mars, journée de la femme, avec leurs combats puisque 30% des femmes dans le monde sont victimes de violences conjugales et que 1 femme sur 3 meure tous les 3 jours sous les coups de son compagnon ou mari, il existe aussi des hommes battus, mais devant le sujet plus que tabou, ce soir comme c”est l’omerta, je vais me faire l’avocat du diable !

En 2018 en France, c’est plus de 80 000 hommes qui sont battus régulièrement par leurs femmes ou leurs compagnes !
Dès l’enfance, l’homme est identifié comme celui qui frappe et la femme comme une potentielle victime. Pourtant certains hommes subissent les coups, les humiliations, le harcèlement psychologique, les cris, les tentatives de viol, les menaces, et tout ça devant les yeux, des enfants du foyer. Très souvent les hommes frappés qui ont été victime de leurs femmes, le sont souvent parce que leurs femmes sont des alcooliques.

L’homme étant considéré comme le sexe fort, on dit souvent de lui, lorsque l’entourage est au courant, qu’il est une ” lavette, un raté, une tapette, un connard “, privé d’une virilité si importante pour la société. Néanmoins, s’il existe des centres d’aides pour femmes battues, mais pour les hommes frappés, il n’y a pas de structures pour eux et pire s’ils osent porter plainte il est perçu comme des faibles et traité avec mépris par les forces de l’ordre. Déjà que les femmes sont souvent peu écouter au départ, alors imaginez pour un homme.

Aussi pour un homme qui a non seulement été victime de violences conjugales mais son identité d’homme, aux yeux des autres en prend un large coup et certains ne se remettent jamais surtout à ses propres yeux. Parce qu’après tout, un homme battu, dans notre société, n’est plus vraiment un homme. Alors il fallait que j’en parle pour que les êtres humains prennent conscience de ce fait. Notre société est vraiment mal faite ! Paola





Ce contenu a été publié dans Les Mots de Paula, Monde, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire