France – Le racisme grandissant





On ne peut plus le nier, non content d’avoir divisé les français, notre gouvernement dans son laxisme d’individualisme a laissé s’installer le racisme, malgré les textes de lois pour sévir et punir ceux qui profèrent des insultes racistes. Des amendes ne suffisent pas, à mon sens il faut durcir les lois pour aller jusqu’à la CASE prison.
Car ce qui s’est passé hier à Dijon, Dijon qui jouait contre Amiens, en France, lors d’un match de football est totalement inadmissible !

Prince Gouano

On joue la 78e minute de jeu de ce Dijon-Amiens. Alors qu’il s’apprête à tirer un corner, le capitaine d’Amiens, Prince Gouano, est victime d’insultes racistes qui partaient des tribunes. Aussitôt le joueur est allé voir l’arbitre pour lui expliquer la situation, et les deux équipes, amiénois et dijonnais, ont eux-mêmes décidé d’interrompre le match. Cinq minutes plus tard, ils sont revenus sur la pelouse et ont repris le jeu, avec la ferme intention d’arrêter définitivement la rencontre si de nouveaux cris se faisaient entendre

Kalidou Koulibaly

Selon les informations, l’auteur des insultes racistes a été identifié et interpellé par les forces de l’ordre, le club de Dijon a annoncé qu’il allait porter plainte contre cet individu.
Quand à Prince Gouano, il a expliqué qu’en 2019 c’était “inadmissible”   de voir ce genre de comportement et grand Seigneur, que lui souhaitait “ véhiculer l’amour ” .
Et comme je le comprend, tout récemment déjà Kalidou Koulibaly a été victime de cris racistes lors d’un match contre l’Inter Milan avec des cris de singe venant des gradins et où l’arbitre à tout simplement appliqué la politique de l’autruche.

Abdeslam Ouaddou

“On a l’impression que les choses n’évoluent pas”, a regretté Abdeslam Ouaddou, ancien joueur de Ligue 1 victime lui aussi de propos racistes en 2008.
Le problème du racisme entache depuis plusieurs années le monde du football. Le racisme dans les stades de football se manifeste de différentes manières : agressions, chants, cris, insultes, pancartes diffamatoires et les traditionnels cris de singe et lancers de banane qui visent les joueurs noirs ou métis. Les joueurs ne sont pas seulement ciblés en raison de leur couleur de peau, mais aussi du fait de leur religion, et de leur nationalité. Alors on se demande ou va s’arrêter la connerie humaine…

Parce que finalement si on veut pas voir de gens de couleur sur un match, on paie pas une place, car le fait de payer sa place pour un raciste prouve juste que ce n’est qu’un gros connard qui n’a pas de cerveau !
Mais ces gens là, sont de plus en plus nombreux et on en trouve partout, c’est comme les crottes de chiens sur les trottoirs de Paris et finalement on se demande si tous ces cons là ne sont pas juste des merdes qui veulent entacher une discipline sportive quelle qu’elle soit, en entraînant dans leurs sillages des gens qui ont le QI d’une huître !
Le Foot, n’a pas de couleur, pas de religion, il n’a qu’une nation……. LE SPORT ! Paola





Ce contenu a été publié dans France, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire