Niger – Explosion d’un camion citerne





C’est dans le quartier de l’aéroport de Niamey, que l’explosion d’un camion-citerne a provoqué la mort de 58 personnes tandis qu’une quarantaine de personnes ont été blessés. Ce sont principalement des badauds qui voulaient récupérer l’essence qui en coulait du camion.
C’est hier que cette explosion est intervenu en faisant 58 morts dont 55 sur la place de l’accident et les 3 autres sont décédées suite à leurs blessures. Quand aux badauds qui voulaient récupérer le carburant qui s’écoulait du camion ont été blessé. Selon les témoins, le camion s’est renversé sur les voies de chemin de fer à la sortie de la ville, à quelques centaines de mètres de l’aéroport international de Niamey qui lui n’a pas été affecté.

Une collégienne raconte avoir vu le camion couché sur le côté et les gens qui s’approchaient pour récupérer l’essence et c’est à ce moment que tout le côté du camion s’est embrasé.
Un peu plus loin un commerçant explique : ” Il y avait des motocyclistes et des gens autour du camion quand le feu a surgi de nulle part et ça a fait “boum”. J’ai vu au moins 40 morts ”. 
Lundi matin, le camion calciné et couché sur son flanc était toujours visible alors que des policiers ramassaient des débris et des motos brûlés sur la route. Des maisons avoisinantes ont quand à elles été touchées par les flammes.

Apparemment le camion arrivait d’un dépôt de carburant qui se trouvait quelques centaines de mètres plus loin tandis que l’explosion s’est produite sur la RN1 qui sort de Niamey en direction du Sud-Est. Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, s’est rendu au chevet des blessés à l’hôpital national de Niamey selon le compte Twitter de la présidence.
Le Premier ministre Brigi Rafini et le ministre de l’Intérieur Mohamed Bazoum très affecté sur ce qui s’est passé déclare que c’est un véritable drame à la radio nationale en se rendant sur les lieux de l’explosion.

D’après le Ministre, le camion-citerne chargé d’essence a eu quelques difficultés pour se garer, il dû se renverser et l’essence s’est mise à couler. Des nombreuses personnes, parfois à motos sont venues pour siphonner l’essence, mais d’après les informations récoltées, l’un des motocyclistes n’aurait pas éteint le moteur de sa moto qui a dû provoquer une étincelle en provoquant alors l’explosion. La plupart des blessés au nombre de 37 personnes sont dans un état très grave, brûlés au deuxième et troisième degré ont été acheminés dans différents hôpitaux de Niamey et seront pris en charge par le gouvernement.

Toujours d’après le Ministre, il y a des corps qui sont littéralement calcinés, et l’identification est difficile à faire. Il y a en revanche des corps dont l’état pourrait permettre une certaine identification et la police judiciaire en rapport avec les chefs de quartiers de la zone vont s’atteler à cette identification .
Des accidents similaires ont déjà fait des centaines de morts au Nigeria et au Cameroun notamment. Au Niger, ils n’avaient jamais eu une telle ampleur.
Nous présentons nos condoléances aux familles endeuillées. Paola





Ce contenu a été publié dans Afrique, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire