Cameroun – La pauvreté d’un pays





Depuis des lunes Paul Biya est au pouvoir et depuis des lunes le Cameroun s’enfonce dans une pauvreté incroyable. C’est le système “D” pour la plupart des camerounais, et c’est d’un côté les arnaques en tous genres, ou alors, la population est devenue juste fataliste à tel point qu’ils subissent tout ce qui se passe sur leur sol, mieux ils ont pratiquement tous le syndrome de Stockholm, à savoir ils aiment leur bourreau !!
Oui ils aiment leur bourreau, car comment peut-on appeler un homme qui est au pouvoir depuis 37 ramadans et qui n’a rien fait pour garder le pays prospère que Ahmadou Ahidjo avait laissé. Comment Biya a t’il pu s’entourer de vautours qui volent le pays ? Comment fait-il pour passer plus de temps en Suisse qu’en Cameroun ? Comment enfin peut-il laisser les rênes à une bande d’abrutis qui pratiquent la politique du plus fort, qui banalisent la corruption du bas en haut de l’échelle !

Parce qu’il faut le dire, les kmers ont à nouveau voté pour lui le 07 octobre dernier en leur âme et conscience. Pour une baguette de pain et une boite de sardines, l’échange était facile pour une population désespéré et appauvrie ! Comment le parti de Biya à pu….A oser proposer cela aux camerounais et eux comment ont-ils pu accepter ? Je comprends et je ne les juge pas, ils avaient l’opportunité d’en finir une bonne fois pour toutes, mais magouille et cie étaient dans le coin, alors forcément……. Ils en ont repris pour 7 ans puisque la constitution avait été changé par Biya lui même en 1996. Alors que dire d’un pays où plus de 15% de la population est au chômage, que 70% représente la jeunesse désœuvrée et plus de 75 % de sous emplois. Que dire d’un pays où le taux de mortalité est de 12 % et la mortalité infantile dépasse les 53%. C’est pratiquement normal quand on voit l’état des hôpitaux ! Et l’état des routes, où passe l’argent collecté ? Quand aux écoles, celles qui devraient accueillir les hommes de demain, dans certaines contrées elles sont inexistantes.Les voix de chemin de fer obsoletes…. Souvenons-nous d’Eséka !
Alors comment peut-on aimer un chef d’état qui passe le plus clair de son temps hors de son sol et qui se fait soigner hors de son pays…. Il va en Suisse, pendant que son peuple crève à petits feux !

Je pense sincèrement que le combat doit être mené de l’intérieur du pays, non pas que ceux qui luttent à l’extérieur ne défendent pas la cause des autres, mais ils ne peuvent comprendre dans quel état de stress permanent vit la population. A mon sens les kmers devraient se soulever comme vient de le faire l’Algérie, debout comme un seul homme, ils ont été des millions à sortir dans les rues pour demander la démission de Boutéflika, et malgré le Ramadan, ils continuent leurs manifestations pour faire dégager le gouvernement qui gravitait autour de l’ex président.
Car comme on dit chez moi : ” La peur n’évite pas le danger “. Alors que des kmer ne se plaignent pas s’ils ne vivent pas correctement, mais obtenir d’un président de bien vivre est un droit mais aussi un devoir. Il faut se battre pour le changement car on a jamais rien sans rien ! Paola

©MOHAMED MESSARA/EPA/MAXPPP – epa07553601 Algerian policemen block the way front of Algerian during a demonstration of Algerian students in Algiers, Algeria, 07 May 2019. The protesters demanded the departure of the Algerian government. EPA-EFE/MOHAMED MESSARA





Ce contenu a été publié dans Cameroun, Les Mots de Paula, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire